Le maire de St-Yrieix inaugure un bac urbain pour traverser le Couchou

La ville de St-Yrieix vient d’inaugurer un bac pour traverser le Couchou. Ce bac ne consomme aucune énergie fossile. Il n’utilise ni l’énergie solaire (et donc n’a pas gaspillé une grande quantité d’énergie pour fabriquer des panneaux solaires) ni l’énergie du vent (on sait que le vent est frivole, il va il vient, n’est pas là quand on a besoin de lui). Le bac arédien se déplace par l’énergie mécanique fournie par les personnes transportées qui tirent sur une ficelle. Une vieille technique asiatique bien connue des touristes écolos.

Un énorme gain de temps pour les Arédiens, les Britanniques, les Néerlandais, les Australiens, les Allemands, les Belges – qu’ont plus de boudin – etc qui vivent dans la région. Plus besoin de passer par le Pont-Las-Bordas ou par la rue du Pont (pardon, la rue Emile Frange, du nom du chef de musique qui habitait là du temps de ma jeunesse).

La presse nationale ne vous en a pas parlé.

Vous faites bien de lire le Platusseur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s