Le gratte-merde connecté

Aujourd’hui c’est rubrique High Tech sur Le Platusseur.

Nous vous présentons un projet pour lequel son auteur recherche un financement participatif, collaboratif (ceux qui en sont encore à 39-45, peuvent passer leur chemin), roboratif, performatif, lucratif…

Un brevet SGDG (le gouvernement n’a pas été foutu de donner sa garantie !) a été déposé urbi et orbi. Et ce n’est pas donné les services de l’INPI.

On vous a fait patienter. Vous voulez connaître ce projet sans avoir à payer une consultation de la base des brevets. Le Platusseur est là.

Il s’agit d’une brosse à merde. Chaussures aux pieds, vous les posez sur la brosse. Celle-ci vous débarrasse en quelques secondes des merdes collées sur les semelles. Un spray désinfecte ensuite vos chaussures et les parfume. Un parfum garanti bio. Et vous avez pendant ce temps droit à cette délicieuse chanson :

Vous me direz qu’à part le spray, le parfum et la musique, nihil nuevi sub sole !

Détrompez-vous. La merde n’est pas perdue. Elle ne se répand pas sur la chaussée. Elle est récupérée. Et une puce électronique (1) dotée de capteurs intelligents annonce à une centrale quand le bac à merde atteint la limite à ne pas dépasser.

La merde est aussitôt transportée dans un petit jardin.

Bien sûr, le gratte-merde peut être installé ailleurs que dans le Bassin Parisien.

Les ingénieurs nantais qui ont conçu l’Uritrottoir (R) sont les parrains de ce projet.

http://uritrottoir.com/

(1) Nous étions en discussion avec Gemalto, l’ancienne Gemplus de Gemenos. Mais Thales nous a doublé.

« L’entreprise française Gemplus, fondée en 1988 et spécialiste mondiale de la fabrication de cartes à puce, devient en 2000 Gemplus International après le transfert de son siège social à Luxembourg, réalisé à la suite de la prise de contrôle controversée de son actionnaire Texas Pacific Group, fortement soupçonné d’opérer pour le compte des services secrets américains »

« En février 2015, des documents de la NSA et du GCHQ fournis par Edward Snowden au site d’information The Intercept révèlent que les réseaux informatiques de Gemalto ont été la cible d’un piratage d’envergure mondiale accompli par le « Mobile Handset Exploitation Team » (MHET), une unité commune à ces deux services de renseignement. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gemalto

Courrier des lecteurs du Platusseur :

 » Une amélioration véritablement high tech a été déjà apportée à ton gratte merde connecté. Ses concepteurs le nomment « gratadour » ce qui n’est pas pour déplaire à nos oreilles occitanes.
Il s’agit d’y implanter une puce supplémentaire qui va en un rien de temps, le temps de gratter soigneusement en fait, analyser l’adn contenu dans les crottes. On imagine tout de suite la capacité à rétorsion envers des maitres de chiens dont les adn seront stockés dans la banque de données logée dans le gratadour. Mais la possibilité va bien plus loin. Les concepteurs ont calculé que 12,41 % des matières organiques véhiculées par les godasses, dire pompes serait, tu le comprendras, plus approprié, seraient de source humaine. On pense bien sur aux mollards mais les pollutions biologiques humaines vont bien au delà et les humains larguent à chaque instant, volens-nolens, des résidus biologiques ( cheveux, micro gouttelettes de transpiration, résidus de desquamation etc… Ceux ci seront décryptés par la puce ADN qui bien sur détectera quand il y a ADN humain. Les possibilités sont multiples. Je n’insiste pas sur les avantages pour la maréchaussée mais on aurait tort de s’y cantonner. En fait ce sera un formidable outils de convivialité. Vous retrouverez dans vos lieux de passage des apparentés perdus de vue ou inconnus, les enfants adultérins de vos parents, les vôtres. Mais encore plus fort : des chercheurs du MIT HE ont découvert qu’il y avait pour la conjugalité des ADN « complémentaires » susceptible de donner des unions particulièrement compatibles : intérêts, libido, appétence culturelle etc. Ainsi les gratadours deviendraient les marieuses les plus efficaces des années 2020. Je dois à la vérité de préciser que les chercheurs du MIT HE ont mis en évidence que les compatibilités mises au jour pouvaient être valides non seulement pour une conjugalité longue mais également pour des expériences plus éphémères.

Attendez vous à apprendre. »

 

Publicités

Le « boudin aux châtaignes » de St-Yrieix bientôt au Patrimoine mondial de l’Unesco

boudin aux châtaignes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrimoine_mondial

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_du_patrimoine_mondial_en_France

Le Platusseur peut vous annoncer, avant France Culture et Guillaume Erner, que le boudin aux châtaignes de St-Yrieix sera classé sur la liste avant Cyril Hanouna

https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner-mercredi-29-novembre-2017

Ce qui nous gêne c’est que le classement se fait au patrimoine culturel immatériel.

https://ich.unesco.org/fr/qu-est-ce-que-le-patrimoine-culturel-immateriel-00003

Or le boudin ça se mange, c’est de l’organique Et de l’intellect mais pas une vulgaire moulinette comme la chantait Boris Vian.

Mais si on ne classe pas le boudin, on classera

les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel du boudin aux châtaignes de St-Yrieix

Que tous les amateurs nous adressent des textes montrant comment le boudin aux châtaignes est passé de génération en génération, comment ils le préparent, l’accompagnent, le dégustent, avec qui, quand, où, comment et pourquoi. La « méthodologie » –  comme on dit quand on sait parler (surtout, ne dîtes pas méthode, c’est trop sec, rigide) – à suivre, c’est le QQOQCP de Quintilien. Si vous pensez qu’un truc qui nous vient d’un type né avant Jésus Christ, ce n’est pas pertinent, vous pouvez suivre le WWWWH.

Vous pouvez nous adresser des photos. Par exemple :

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/11/16/boudin-aux-chataignes-et-pommes-drap-dor/

http://lefenetrou.blogspot.fr/2007/03/boudin-au-chataignes.html

boudin aux châtaignes aux pommes

Le boudin aux châtaignes de St-Yrieix a son blog (pourri par de la pub, on va changer de fournisseur !)

http://boudinochataigne.canalblog.com

Un chirurgien avoue avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients

Un chirurgien avoue avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients

Et il y en a qui mettent en doute les informations du Platusseur !
Et ils croient le journal le plus diffusé en France. Un journal qui n’est même pas parisien !

L’appli « Anticrash » qui vous permet d’éviter les merdes, vélos, voitures et piétons quand vous pianotez sur votre smart-phone

Que voulez-vous ? on n’y peut rien. Le maire de St-Yrieix a beau mettre des affiches, des sacs à crottes, les crottes de chiens (les chats, eux, vont foutre la merde dans les jardins !, des merdes bien puantes, merci les conserves nouvelle génération) continuent d’égailler les rues, chemins (ah le chemin des bords du Couchou !) et places et placettes arédiennes.

Cela nous a donné une idée. Maintenant, toute solution à un problème passe par le « numérique ». Nos élus, nos ministres nous le répètent. Il faut le répéter car la population n’écoute rien. Il faut même se déplacer à Cahors avec la moitié de ceux qui nous gouvernent.

Alors nous avons cogité et déposé le brevet de l’ Appli AntiCash (TM) (C). Un brevet international.  On ne va pas se faire avoir.

Avec l’AppliCash sur votre smart, i, machin, phone, vous pourrez continuer à pianoter sur votre organe de mobilité tout en marchant en ville. L’appli vous alertera quand votre pied approchera une merde. Vous pourrez même, si vous êtes superstitieux (on peut être superstitieux tout en étant 3.0) vous pourrez annuler les alertes dans les cas où c’est le pied gauche qui va écraser la merde.

Il n’y a pas que les crash merdes en ville. Il y a, figurez-vous, des bipèdes aussi branchés que vous. Les autres, bof…

L’appli vous alertera en cas de crash imminent, si vous ne changez pas de trajectoire, avec un piéton ou une piétonne (j’espère qu’avec l’écriture genrée on maintiendra le paiement des écrivains au mot), un cycliste ou une cycliste, un automobiliste ou une automobiliste, un pétaradeu ou une pétaradeuse.

 

Et c’est ainsi qu’Allah continuera à grandir.

Une nouvelle entreprise arédienne : « Le french string »

Jean Cuounegre est un lecteur assidu du blog

http://saintyrieixlaperche.wordpress.com

et il n’a pas manqué le billet sur le dernier concours de la race limousine à Bourdelas.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/12/01/la-derniere-mode-chez-les-bovins-limousins-lors-du-concours-de-st-yrieix/

Pas besoin de dépenser des milles et des cents comme l’ont fait des élus de Normandie pour trouver le nom de leur « grande région », à savoir « Normandie » !

Ben couillon ! les impôts ça sert à quelque chose d’utile.

Notre Jean, il a immédiatement trouvé le nom de sa marque : « Le french string ». Il sait qu’il faut mettre de l’ingliche comme l’Edouard savait qu’il fallait mettre un peut de merde dans la politique. Allez vendre de « la ficelle française » ! Bien sûr, le Jean a décidé de ne pas fabriquer. « Ne rien faire, tout faire faire, ne pas laisser faire » telle est sa devise. C’est qu’il a suivi des études de Hautes Etudes Commerciales. Il ne va pas se mettre les syndicats à dos, les écolos à dos, les anti-esclavagistes à dos. Il a lu dans une revue, peut-être « Le Kapital », que les plus riches familles françaises sont celles qui font poser des étiquettes sur des produits fabriqués ailleurs (y c les étiquettes). Tout le monde a constaté qu’on trouve partout les mêmes « enseignes » commerciales. Il n’y a pas que les « noms de domaine » qui se vendent.

Bientôt vous verrez partout des enseignes « Le french string ». C’est ça la « french touch ».

Une inquiétude cependant : qu’un communicant de retour de la conférence de Barack Obama ce jour à Paris,

http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/01/barack-obama-a-paris-comment-les-napoleons-ont-reussi-obtenir-sa-premiere-conference-en-france_a_23293208/

ne conseille à notre Président de faire un « coup » (ah ! voici un terme entré dans le vocabulaire ingliche, mais c’est fini. Maintenant, on cause ingliche) de com’ en changeant les couleurs du drapeau français. Tout le monde sera d’accord. Ce logo France est quand même d’un autre âge. Est-ce que la SNCF n’a pas changé de logo ?

Résultat de recherche d'images pour "logo de la sncf"