Réfutation/Validation de la « théorie de la vie sexuelle conjugale » du Dr Chen Liu dans le PSY

C’est mercredi et comme tous les grands journaux, Le Platusseur consacre des pages à la rubrique scientifique. Le jeudi, c’est le jour du pâté aux pommes de terre, le mercredi celui de la science.

Karl Popper a mis l’accent sur la réfutabilité comme critère de démarcation entre science et pseudo-science. Une théorie scientifique est réfutable.

La théorie de l’utilité marginale et de sa décroissance est bien connue…on boit jusqu’à plus soif.

Une équipe de recherche du département sexologie du CHJB (Centre Hospitalier Jacques Boutard) – le Platusseur consacrera mercredi prochain sa rubrique scientifique « La science en marche » à ce département unique en France dans un CH – s’est attaqué à la théorie du Dr Chien Liu du département d’anthropologie du Wagner College (Staten Island, New-York), publiée en mai 2000 au Journal of Marriage and Family (vol.62, n°2, p. 363-374). Pour un exposé particulièrement didactique nous renvoyons les lecteurs du Platusseur au livre d’Edouard Launet « Sexe machin », Science ouverte, Seuil.

La théorie du Dr Chien Liu s’appuie sur celle de l’utilité marginale (1).

« Les équations posées par le Dr Liu l’ont amené à deux hypothèses H1 et H2.

H1 :  » A un certain point du mariage, l’utilité marginal du sexe conjugal et le retour marginal sur l’efficacité du capital humain ont tant diminué que le bénéfice espéré d’une relation extra-conjugale devient plus important que son coût estimé (mensonges, risques sur la vie familiale, etc.), ce qui implique que l’homme a une motivation croissante pour engager une relation extra-conjugale ».

Le Dr Liu a fait une analyse de données sur des milliers de couple. Ce point critique se situerait 17,6 ans après le mariage.

H2 : Plus longtemps une femme est mariée, plus elle accumule du capital humain lié à la relation conjugale et plus elle voit s’élever le coût d’une relation extra-conjugale ; en conséquence moins est élevé la probabilité qu’elle s’y engage. »

Pour la femme, le point critique n’arriverait jamais. »

C’est donc à ces deux lois que nos chercheurs du CHJB se sont attaqué. Si la théorie de Liu est bien scientifique – pas comme la psychanalyse – elle est réfutable.

Ils ont interrogé des centaines de couples légaux (c’est scientifique, la France dispose d’un Etat Civil depuis 1539 grâce à François 1er -rien à voir avec le pape actuel (2), même si l’Etat civil était tenu par le clergé – avec l’ordonnance de Villers-Cotterêt) (4) que se sont formés dans le PSY (Pays de Saint-Yrieix).

Or qu’est-il apparu ? Ils ont tous nié avoir ou avoir eu des relations extra-conjugales. L’éthique a interdit à nos chercheurs d’utiliser des techniques comme la RED, la Réponse Electro-Dermale et un outil comme le Micropléthysmographe. Encore moins de parcourir le public de la foire (rappel : le deuxième et le quatrième du mois) à deux pas du CHJB et d’écouter les chalands platusser sur la vie de leurs voisins dans le  PSY.

Les travaux de nos chercheurs arédiens auront eu une conséquence inattendue. Le film que devait tourner Catherine Millet « In bed with Doctor Chien » ne se fera pas. Il devait être tourné en Limousin (lequel comme bien d’autres régions met la main …à la pâte http://cinemaenlimousin.fr/)

Karl Popper triomphe. Et le CHJB mérite bien d’avoir pour nom celui de l’ancien député maire de Saint-Yrieix, lequel fit partie de la commission consultative du cinéma et de la commission de contrôle sur l’union générale cinématographique de l’Assemblée Nationale. (3)

 

(1) Le cousin Firmin Oules du « plus vieil organiste du monde » (celui de Saint-Yrieix , Joseph Oules), a succédé à Walras à Lausanne. Pourquoi parler de Walras ? Walras est l’auteur le plus connu sur la théorie de l’utilité marginale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Firmin_Oul%C3%A8s

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/04/09/le-plus-vieil-organiste-du-monde-joseph-oules-organiste-de-st-yrieix/

(2) remarque à destination de nos bacheliers 3.0 du troisième millénaire

(3) Une anecdote que l’on peut lire sur le site de l’Assemblée Nationale :

« Aux critiques exposées par Jacques Boutard, André Malraux répond : « Tout ceci manque absolument de sérieux et j’ai eu le sentiment d’entendre l’admirable tirade de Ruy Blas que j’aurai plaisir à écouter dans quelques jours, comme vous-même, à la Comédie Française ». Jacques Boutard réplique : « Vous avez bien voulu me comparer à Ruy Blas. J’aurais préféré, je vous l’avoue, que ce fût à Cyrano, car à la fin de l’envoi, je vous aurais touché ».

(4) celle qui a signé la mort de l’occitan écrit !

« Dans l’article 111, le texte de l’ordonnance stipule que dorénavant tous les documents devront être rédigés « en langage maternel françois et non autrement ». La promulgation de ce texte, au XVIe siècle, représente symboliquement la fin des usages écrits officiels de l’occitan, même si concrètement le français a commencé à remplacer l’occitan officiel dès le courant du XVe siècle et même si sporadiquement l’occitan peut encore être utilisé dans la vie publique. »

https://www.univ-montp3.fr/uoh/occitan/une_langue/co/module_L_occitan_une%20langue_25.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s