La Région Nouvelle Aquitaine soutient la recherche sur le « Recup’pet »

Il en va de la sauvegarde d’une grande partie de la région ex APOIL, celle où l’élevage est prépondérant. Et aussi la sauvegarde de la race bovine limousine connue dans le monde entier. Allait-elle subir le sort de la langue limousine et plus généralement des diverses variantes de la langue occitane ? La région APOIL (à part une partie des Charentes-Poitou) a déjà subi la honte de voir une partie de l’Occitanie s’approprier le terme « Occitanie ». Il était temps de réagir.

L’Assemblée Régionale de Nouvelle Aquitaine, tonton, tontaine et tonton, a décidé de lancer un appel à projet. Il s’agit de trouver un dispositif pour récupérer les pets des bovins. Le nom du projet « Récup’pet ».

Rien de plus sérieux. Et rien de plus difficile. Il s’agit de récupérer les pets et non les bouses ! et quand on sait que le pet vient souvent avec la bouse.

Des travaux ont déjà eu lieu sur le sujet. Le procédé proposé est intrusif. La Région craint les réactions des défenseurs des animaux.

http://citizenpost.fr/2013/10/chercheurs-transforment-les-flatulences-vaches-en-biocarburant/

« Les chercheurs ont mis au point un appareil – le digesteur – qui pompe directement le gaz digestif dans la panse de l’animal grâce à un système de canules. « La quantité de gaz collecté varie en fonction de la nourriture ingérée et de la taille de l’animal : une vache adulte émet environ 1200 litres de gaz par jour, dont 250 à 300 litres sont du méthane » ajoute Guillermo.

Les flatulences sont stockées dans un réservoir en plastique attaché le dos des bovins avant d’être recueillies. Le méthane est alors séparé des autres gaz et comprimé. »

D’aucuns proposent de garder les bovins dans des lieux fermés où l’on récupérerait les pets. Le Platusseur et ses lecteurs s’opposeront à une telle extrémité. D’ailleurs cela est dangereux.

La preuve, ce qui s’est passé en Allemagne :

« Les flatulences de 90 vaches ont provoqué une explosion dans leur étable, à Rasdorf (centre de l’Allemagne), endommageant le toit du bâtiment, a rapporté hier la police locale.

Enfermés dans cet «endroit probablement insuffisamment aéré», les ruminants ont produit du méthane qui s’est enflammé «vraisemblablement en raison d’une décharge électrostatique», a précisé un porte-parole de la police à l’AFP. »

 

Le Platusseur peut vous annoncer qu’un autre projet va être lancé. Il s’agira de proposer une modification de la nourriture des bovins pour diminuer les émissions. L’ail est une solution. Semer de l’ail dans les prés.

Ma grand-mère était une grande scientifique. Elle ne manquait pas de faire des frottes.

La Région Nouvelle-Aquitaine envisage aussi une recherche commune avec la Région Bretagne. En effet, les algues permettent de limiter l’émission de méthane.

http://ecoquebecinfo.com/algues-permettent-deliminer-methane-pets-de-vaches/

« Un agriculteur de l’Île-du-Prince-Édouard a participé à une recherche qui a mené à la découverte d’un moyen inusité de lutter contre les changements climatiques. Il s’agit d’un mélange d’algues servi aux vaches et qui élimine pratiquement le méthane de leurs rots et de leurs pets.Un agriculteur de l’Île-du-Prince-Édouard a participé à une recherche qui a mené à la découverte d’un moyen inusité de lutter contre les changements climatiques. Il s’agit d’un mélange d’algues servi aux vaches et qui élimine pratiquement le méthane de leurs rots et de leurs pets. »

La Région n’envisage pas des solutions comme :

« À moins de greffer des estomacs de kangourou dans les vaches, le kangourou étant l’un des rares, voire le seul animal, qui rumine sans produire de méthane grâce à une bactérie qui lui est propre »

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat-les-pets-de-vaches-ne-sont-pas-un-probleme-leurs-rots-si_15562

On en reparlera car il n’y a pas que les pets, il y a aussi les rots.

Et souvenez-vous de cette pensée de Victor Hugo :

« Mieux vaut un pet sonore qui sort avec fracas qu’une vesse puante qui se répand tout bas. »

Comme on dit de nos jours, le pet « fait société »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s