Nicolas Sarkozy va faire retraite dans la ruralité entre Le Chalard et Jumilhac

Le Platusseur a suivi Nicolas Sarkozy au salon de l’agriculture. Il l’a suivi et écouté. Il a aussi eu ses confidences. Le Platusseur en fait profiter en exclusivité ses lecteurs.

http://www.lepoint.fr/politique/nicolas-sarkozy-veut-un-plan-marshall-pour-la-ruralite-03-02-2016-2015112_20.php

Nicolas veut un plan Marshall pour la ruralité. Nos lecteurs savent qu’il a voulu se présenter aux Départementales en Haute-Vienne. Car comme pour Macron, il lui manque un mandat électoral en bon uniforme. Il a commandé de nouveaux tee-shirts, « US Mashall » pour remplacer ses « NYPD » et ses « SYPD » (Saint-Yrieix Police Department) qui commencent à être troués.

Il nous a dit qu’il allait faire retraite pendant plusieurs jours dans un coin que nous connaissons mais que nous garderons secret. Car, cette fois, si vous avez lu son livre de confessions (notre Sarko est un fana de la politique US, il sait que là-bas « In God We Trust » et qu’il ne faut pas tricher lors de la confession) – et tout le monde l’a lu, nous a dit la Presse – vous savez qu’il ne vous refera pas le coup du départ dans un couvent pour préparer sa présidence. S’il a dit qu’il viendrait en retraite chez nous, il le fera.

Du coup, les éleveurs ont décidé de ne plus manifester. De droite à gauche, d’un extrême à l’autre, tout le monde est d’accord, il faut revenir à la terre. La terre ne ment pas, comme l’a écrit l’autre Emmanuel, E. Berl, cité par le maréchal Pétain.

A Sarkozy nous devrons la paix des campagnes et la fluidité du trafic routier.

Notre François est atterré. Lui qui parcouru la Corrèze avant le Zambèze, pendant tant de jours froids et ventés. C’est dire  qu’il est « à terre » notre François ! et les manifestants de salon, tout agriculture qu’il soit, ne lui en ont même pas été reconnaissants.

Dans les villes, nos architectes font pousser des arbres sur les toits et les balcons. « Il faut construire les villes à la campagne » nous disait Alphonse Allais. Aujourd’hui on construit la campagne à la ville. La campagne c’est trop perdu, trop triste. Et si peu concentrée qu’il faut prendre sa bagniole à tout bout de champs pour faire des rencontres humaines. Et puis les vaches pètent. Et les citadins en supportent les conséquences. D’ailleurs, regardez où le vote écolo est le plus important, ce n’est certainement pas en Limousin ou en Périgord.

un arbre sur le toit

source : http://tontondaniel.over-blog.com/un-arbre-sur-le-toit

Cette photo montre qu’à la campagne on sait aussi faire pousser des arbres sur les toits.

Et c’est beaucoup plus beau que ce greenwashing  (au Platusseur, nous causons aussi ingliche):

 

editt-tower

Et « attendez vous à savoir » que Nicolas Sarkozy va installer l’hyper-débit dans la ruralité pour que toute la France rurale soit enfin connectée au tout nouveau blog « Sarkozy parle à la ruralité ». Quand on pense que dans la jungle d’Inde du Sud il y a  des années que la fibre optique se balade dans les branches des arbres, on se dit qu’heureusement que nous avons de grands hommes pour nous sauver.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Nicolas Sarkozy va faire retraite dans la ruralité entre Le Chalard et Jumilhac

  1. La cote de Sarkozy va remonter, je vais pouvoir vendre mon stock de tee-shirts « I love Sarko ». Le cours de ces tee-shirts s’était effondré depuis quelque temps. On se demande pourquoi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s