Afin de faire remonter la région Aquitaine etc dans le classement intellectuel, la région va lancer une action d’éradication de l’accent occitan

Aujourd’hui tout le monde sait qu’il faut être compétitif. En tout. Et dès l’école maternelle. Et tout un chacun peut noter son prof, son notaire, sa belle-mère, son chat, etc.

Les universités se regroupent pour être grosses. Ainsi dit-on, elles auront de la visibilité. On les verra de Shanghai. Car de nos jours, il faut être vu de Shanghai quand on est une université. Les regroupements se font donc à marche forcé. La science française est ainsi en marche.

Mais en ce qui concerne le classement en matière d’intellectuels, notre Région est APOIL. C’est que notre accent nous met à nu. Et un intellectuel à nu, ce n’est pas un apollon.

Lisez ce qu’ont dit de l’accent deux de nos grands intellectuels contemporains. Derrida a fait carrière en Amérique. Il sait de quoi il parle.

« L’accent, quelque accent français que ce soit, et avant tout le fort accent méridional, me parait incompatible avec la dignité d’une parole publique »

et le sociologue Pierre Bourdieu, celui qui a si bien critiqué notre système éducatif, avait honte de son accent béarnais qu’il avait gommé, considérant « qu’un poème lu avec l’accent toulousain, ce n’était pas possible »

 

IMG_1945

extrait du Figaro, février 2016

Derrida, Bourdieu, il n’en fallait pas plus pour que nos élus régionaux décident d’une action urgente et d’envergure. Il faut éradiquer ces accents. Il faut prendre exemple sur la SNCF. Finie l’époque où le pauvre Parigot ne comprenait pas quand le cheminot annonçait les gares de la ligne Poitiers-Limoges (1):

« L’as-tu magna mon cul tout rond »

Comment pouvait-il entendre :

Lathus, Magnac, Montcul, Thouron ?

Le Platusseur informera ses lecteurs des mesures concrètes de la région. Enfin de l’argent bien utilisé.

Le président de notre région APOIL, veille au grain. L’actualité nous le rappelle :

« À peine installé dans ses nouvelles fonctions de président de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, Alain Rousset a découvert qu’une addition salée lui avait été laissée par ses prédécesseurs. Dans un entretien à Sud-Ouest et la Nouvelle République du Centre ce lundi, le socialiste dévoile le bilan financier catastrophique qu’il a trouvé dans la comptabilité de l’ancienne région Poitou-Charentes, gérée depuis 2004 par Ségolène Royal, puis par des proches. Confronté à plus de 137 millions d’euros d’impayés, le nouveau patron de l’exécutif régional tire la sonnette d’alarme. » (Le Figaro)

Pour l’édification de nos lecteurs nous vous proposons cette conférence :

http://universiteouverte.u-cergy.fr/des-mots-sur-plus-de-vingt-siecles-du-gaulois-a-la-langue-des-cites/

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_Poitiers_-_Limoges-B%C3%A9n%C3%A9dictins

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lathus-Saint-R%C3%A9my

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thouron

Que sont devenues les gares ?

http://www.lemosin.net/gares/etat_gares.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s