Banques : vous pourrez emprunter plus vieux et plus longtemps

http://www.sudouest.fr/2016/01/15/banques-vous-pourrez-emprunter-plus-vieux-et-plus-longtemps-2243808-705.php

Un  Péroulier, qui, tout Arédien le sait, est une habitant du Chalard, a profité de cette annonce des banques pour se rendre à Saint-Yrieix-la-Perche en covoiturage pour faire un emprunt à sa banque.

Il était sûr de son coup. Il a décidé d’emprunter pour louer plus  vieux et pour plus longtemps. Jusqu’à présent il n’avait emprunté que pour louer il y a 10 ans un vélo-solex de 1964, et fait un emprunt de 4 ans, et il n’était alors pas vieux. Il n’avait que 80 ans.

Il s’agit d’une tombe désaffectée du cimetière des moines, et ce sera à perpétuité.

Enfin, les banques soutiennent l’économie locale.

Publicités

Disparition de « veaux de Saint-Yrieix » à l’abattoir de Limoges

Inquiétante nouvelle dans Le Populaire ce matin.

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/saint-yrieix/2016/01/15/les-amis-du-veau-de-saint-yrieix-reflechissent-a-des-axes-de-developpement-de-la-filiere_11739340.html

« Un point sur le nombre de « Saint-Yrieix, jeune bovin de tradition » (veau de Saint-Yrieix) recensé en 2015 à l’abattoir de Limoges a été fait. Le chiffre donné ne semble pas correspondre au nombre de bêtes amenées par les éleveurs et récupérées par les bouchers de la filière. Pour ces derniers, une erreur a été faite au niveau de l’abattoir, ce qui peut causer quelques problèmes au niveau de la traçabilité. Pour les amis du veau de Saint-Yrieix, une trentaine d’animaux serait passée par l’abattoir et non une vingtaine comme annoncé par ses soins. Pour mémoire, vingt-trois « Saint-Yrieix, jeune bovin de tradition » avaient été recensés en 2014. »

« On » se pose des questions ?

  • y-aurait-il une filière d’exfiltration des veaux par les végétariens intégristes ?
  • la cantine du lycée Darnet achéterait-elle des veaux au marché noir afin de bien nourrir la jeunesse arédienne malgré un budget riquiqui ?
  • est-ce une conséquence de la baisse de niveau scolaire en arithmétique, ou est-ce dû à une panne de la calcutatrice ?
  • est-ce que cela se serait produit si St-Yrieix disposait toujours d’un abattoir en fonctionnement ?
  • est-ce qu’il faut revoir la formation des abatteurs afin qu’ils sachent reconnaître un veau de St-Yrieix ?

 

Quand le curé de Saint-Yrieix vendait le chef-reliquaire

celui qui est maintenant exposé au MET à New-York, il le faisait certainement pour la bonne cause, pour boucher les trous du toit de l’église.

Qui aurait osé lui faire un procès ?

Les temps ont bien changé. Pensons à ce bon curé de Saint-Lizier, Saint-Lizier et ses deux cathédrales, ses Pyrénées ariégeoises splendides par beau temps.

Un curé qui a excommunié le bonhomme Donald de MacDo traîné devant le tribunal comme un vulgaire José Bové !

http://lefenetrou.blogspot.fr/2016/01/une-histoire-edifiante-celle-du-cure-de.html

Le Platusseur vient de créer le comité de soutien au bon curé de Saint-Lizier. Vous pouvez envoyer vos dons à la Rédaction du journal. Ils seront mis en dépôt à la Banque du Saint-Esprit.

Rappels historiques :

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9montage_du_McDonald%27s_de_Millau

https://fr.wikipedia.org/wiki/Banco_di_Santo_Spirito

 

La collégiale de St-Yrieix va retrouver son aspect d’avant les transformations d’Abadie

De notre correspondant auprès de la Direction des Affaires Culturelles de la Grande Région APOIL

 

Un projet va être présenté aux conseillers régionaux afin de supprimer l’aspect belliqueux de l’église de St-Yrieix. Des créneaux, des meurtrières ajoutées par Abadie.

En effet, un tel aspect ne peut que cultiver le ressentiment de concitoyens qui y voient un reste des confrontations du temps des Croisades.

Paul Abadie c’est l’architecte du Sacré-Coeur à Paris.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Abadie

 

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/04/04/la-restauration-de-leglise-de-saint-yrieix-par-paul-abadie/

Voici à quoi devrait ressembler la collégiale du Moustiers à la fin des travaux, celle d’avant 1868 :

Enfin, pas tout à fait. Car contrairement à celle d’Abadie, la touche de l’architecte du XXIe siècle sera moderne.

Pour le clocher pointu, il sera fait appel à celui qui a conçu le projet de chapeau pour la tour de Bretagne à Nantes. La candidate qui avait proposé cela à ses électeurs quand elle s’est présentée aux Municipales à Nantes, est prête à en faire don à St-Yrieix.

 

Quant aux créneaux enlevés, ils seront réutilisés. Le député-maire a annoncé les travaux sur la Tour du Plô. Mais il a oublié de vous dire que les créneaux de l’église iraient sur la Tour du Plô.

Le 1500e anniversaire de St-Yrieix-la-Perche se manifestera dans l’architecture. On en reparlera dans 100 ans.

 

Saint-Yrieix va mettre en place un trolley-bus en récupérant le matériel de Limoges

Notre confrère Le Populaire vient de nous apprendre que le maire de Limoges veut faire disparaître les fils du trolley-bus qui cachent les façades des immeubles. Et comme ces fils ne font plus de belles étincelles comme dans l’ancien temps, leur intérêt esthétique est nul.

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2016/01/11/faut-il-supprimer-les-fils-des-trolleys-a-limoges_11732466.html

D’après des sources bien alimentées, Le Platusseur peut vous annoncer que St-Yrieix va créer une ligne de trolley-bus qui décongestionnera le boulevard de l’hôtel de ville. Il aura pour terminus le lycée Darnet avec une bretelle vers Villa Sport. Une autre bretelle partira de la gare SNCF qui sera aussi la gare des bus à bas coût (low cost pour ceux ne parlant pas français). L’investissement sera réduit. En effet, Limoges donnera les fils. Et ces fils serviront aussi de support aux guirlandes des ostensions arédiennes. Les supports des fils seront constitués d’une matière nouvelle translucide qui laissera apparaître la pierre des immeubles arédiens. Cette matière a été inventée par le laboratoire de céramique de l’université de Limoges. Ce sera sa première utilisation industrielle. Un plan media est prévu pour valoriser l’image de l’université de Limoges et de St-Yrieix à cette occasion.

Le lecteur aura compris qu’il s’agit donc d’un projet immédiat.

Toujours d’après nos sources bien alimentées, une mission arédienne se serait rendue à Schaffhouse en Suisse pour étudier sur place l’intérêt du Trolley-Bus. Un rapport est même disponible sur la Toile :

http://www.trolley.ch/doc/schaffhouse/Trolleybus_a_Schaffhouse_A02.pdf

http://www.trolley.ch/doc/schaffhouse/Trolleybus_a_Schaffhouse_A02.pdf

Avec St-Etienne et Limoges, St-Yrieix va entrer dans le club restreint des villes à Trolleys.

Mais un club beaucoup plus important au niveau mondial. Harvard, Boston  aux USA disposent de lignes de trolley-bus. Comme quoi le trolley c’est le signe de la haute technologie. Le MIT (1) ce n’est quand même pas du bas de gamme !

Afficher l'image d'origine

Trolley à Harvard (USA)

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_trolleybus_systems_in_the_United_States

(1) Notre webzine (cétipa mignon !) qui est au service de ses lecteurs, les prévient. Arédiens gardez vos vieilles ampoules à incandescence. Voyez la une du site du MIT

http://news.mit.edu/2016/nanophotonic-incandescent-light-bulbs-0111

 

Les 16 engagements pour le bassin Loue-Couchou

Image

Le confluent de la Loue et du Couchou, cliché Le Platusseur

Le Comité du Bassin Loue-Couchou s’est réuni hier et a signé ces engagements :

  1. Recréer les conditions d’accès à la Loue  pour promouvoir les pratiques nautiques et de loisirs
  2. Améliorer les cheminements piétons pour faciliter l’accès  à la Loue
  3. Proposer des guinguettes et circuits touristiques pour animer les berges.
  4. Etudier la faisabilité d’une piscine en bord de Loue
  5. Créer une application numérique : Connaissance de la Loire et du Couchou
  6. Organiser une fête nautique triennale sur la Loue. Elle valorisera la navigation sur la Loue
  7. Mettre en place une offre de parkings en bordure du Couchou et de la Loue
  8. Soutenir le développement des filières économiques innovantes  hydroliennes et nautiques tout en assurant la richesse piscicole des rivières
  9. Établir un projet alimentaire territorial valorisant les productions des vallées de la Loue et du Couchou
  10. Étendre l’intervention de la cellule opérationnelle de prévention des risques à l’échelle du Bassin Loue-Couchou
  11. Mettre en place un ensemble de mesures portant sur la qualité de l’eau de la Loue et du Couchou
  12. Concevoir un programme de découverte, d’éducation et sensibilisation autour de la Loue et du Couchou
  13. Élargir et doubler le pont Las Bordas. L’idée est d’augmenter les capacités de franchissement pour accueillir tous les modes de transports : vélos, piétons, voitures et transports en commun.
  14. Optimiser les ouvrages de franchissement existants
  15. Créer une navette à propulsion solaire et à roues à aube qui reliera Saint-Yrieix à Excideuil
  16. Dresser l’inventaire du patrimoine matériel et immatériel « Loire-Couchou », avec le soutien de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et de la DRAC. Débouchera sur la création d’un parcours patrimonial

Image

Le Couchou traversant St-Yrieix, cliché Le Platusseur

A la gare de Limoges, toute correspondance durera 1h30 pour raison écologique

Il va falloir attendre 1h 30 avant de pouvoir reprendre un train !
Incroyable !
Et pourquoi donc ?
Le Platusseur a testé lui aussi :
 » On a testé le nouveau dispositif gratuit proposé aux voyageurs dans le hall de la gare des Bénédictins à Limoges : des vélos permettant de recharger téléphones mobiles, tablettes et ordinateurs portables entre deux trains ou en attendant le taxi. »
Si vous n’aviez que peu de temps à attendre comme c’est le cas quand on va à Paris en partant de St-Yrieix, et si vous utilisiez ce dispositif pseudo écolo, vous devriez débrancher votre portable bien avant qu’il ne soit chargé. Et pire, sa batterie serait alors totalement à plat et endommagée. Il vous faut pédaler bon train au moins 1h 30. D’où la décision de la SNCF, bien dans l’esprit de la Cop21. Surtout quand on sait qu’on ne sait pas recycler ces batteries.
Blablacar s’attend à une hausse des covoiturages. Les salles de gym crient à la concurrence déloyale. Le vivre-ensemble en prend un coup.

Saint-Yrieix : une cyber-attaque sur les puces électroniques des culs-noirs

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-betail-a-puces_491311.html

Le Platusseur vient d’apprendre qu’une attaque cybernétique vient d’avoir lieu sur le Pays de Saint-Yrieix. D’autres attaques ont eu lieu sur d’autres cibles (3).

Dans un message posté la semaine dernière, une  entreprise de sécurité, l’ESET, a écrit que l’action du malware consiste à remplacer ou à supprimer des lignes de code inscrites sur les puces électroniques dont sont pourvus les cochons (1).

Le cochon peut devenir alors dangereux. Et même blanchir du cul par reprogrammation des puces à ADN (2). Cela ne fait rire personne dans le PSY. Le Platusseur n’a pas été autorisé à publier des photos des cochons attaqués.

En novembre, le centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT) ukrainien avait révélé que les médias du pays avaient été ciblés par BlackEnergy au moment de la tenue d’élections locales dans le pays. C’est maintenant le programme BlackPudding (boudin noir en anglais) qui a été découvert.

L’attaque a suscité une forte inquiétude. Cela fait des années que les experts en sécurité alertent sur la vulnérabilité des systèmes de suivi des animaux utilisés dans l’élevage. « Même si elle était prévisible, une cyberattaque de cette nature marque une étape importante », estime John Hultquist. « Les systèmes critiques d’Europe et des États-Unis visés par l’équipe de Sandworm permettaient déjà de voir quelles cibles intéressaient le groupe et de supposer la préparation de cyber attaques du même genre ». Depuis que les éleveurs de culs noirs ont annoncé le développement de leur production, la Russie s’inquiète. La Russie a peur que la Chine se tourne vers les producteurs limousins au lieu de s’adresser à la Russie qui était jusqu’alors le principal fournisseur de la Chine.

Espérons que la Région APOIL va se saisir de cette question et créer un centre de défense cybernétique. Il aurait pu être logé dans l’ancienne gendarmerie de St-Yrieix. Mais il faut un lieu protégé. La municipalité arédienne va proposer au Pdt de la Région d’utiliser les anciennes mines d’or de Bourneix. Il n’est pas de petites économies.

 

(1)  Les cochons ont droit à une boucle agrafée à une ou à deux oreilles (pour le cas où l’animal s’en arracherait une). Les chèvres reçoivent des implants électroniques (ou tags). Pour les bovins, la puce se présente sous la forme d’un bolus, petit composant ingéré par les ruminants et qui reste dans la panse grâce à son poids de 70 grammes.

(2) http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Resultats-innovation-transfert/Toutes-les-actualites/puce-a-ADN

(3) http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-des-russes-derriere-la-cyberattaque-d-une-centrale-electrique-ukrainienne-63523.html

Le dernier locuteur d’occitan limousin fait docteur Honoris Causa. Et c’est un Arédien !

Jean Bombonejar est né à Saint-Yrieix-la-Perche. C’est un « native limousin speaker » comme beaucoup de ceux de sa classe de régiment.

L’autre jour, il se désolait à la foire de Saint-Yrieix. C’est qu’il ne trouve plus personne pour lui parler en patois (1) .

Regardez cette vidéo historique :

L’autre jour, Jean n’a pas bien compris quand il a reçu une lettre de la Chaire de linguistique des langues mortes du Collège de France lui annonçant qu’il avait été fait « docteur honoris causa ». Lui, docteur ! Il n’était même pas rebouteux, nous a-t-il fait remarquer !

Il a apporté la lettre  à la direction du Platusseur. Nous lui avons expliqué. Quand nous lui avons dit qu’il faudrait qu’il porte un bonnet carré et une robe, il nous a dit que pour la robe, pourquoi pas. Il en a déjà porté quand il était bébé. Et ne dit-on pas qu’en vieillissant on retombe en enfance. Mais pour le bonnet carré, c’était non. Il conserverait son béret. Mais pourquoi un tel costume ? Il n’avait jamais vu le docteur ainsi habillé.

Le Platusseur s’est proposé pour plaider auprès du Collège de France. Pourquoi pas le béret ? La faluche des étudiants français a bien pour origine le béret des étudiants italiens.

Ou encore celui de Stanford aux Youesses :

ou celui de l’Université de Californie

Afficher l'image d'origine

Arédiens, ne vous inquiétez pas. L’épée ne fait pas partie de l’uniforme. Le Platusseur de va donc pas lancer un appel à don, comme c’est le cas pour les futurs académiciens français.

voir

http://www.europe1.fr/economie/academie-francaise-etre-immortel-combien-ca-coute-1993131

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Faluche_(coiffe)

http://www.ina.fr/video/NAC9006061618

(1)  On conviendra que « occitan » est un anachronisme.  Jean Bombonejar n’a jamais nommé sa langue maternelle autrement que « patois » et il n’y avait là rien de péjoratif. Certes, quand Rabelais parle du patois de l’escholier limousin, c’est bien péjoratif mais notre Jean n’a jamais lu Rabelais.

https://robertlindsay.wordpress.com/2009/05/24/a-reclassification-of-the-occitan-language/