Saint-Yrieix : une cyber-attaque sur les puces électroniques des culs-noirs

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-betail-a-puces_491311.html

Le Platusseur vient d’apprendre qu’une attaque cybernétique vient d’avoir lieu sur le Pays de Saint-Yrieix. D’autres attaques ont eu lieu sur d’autres cibles (3).

Dans un message posté la semaine dernière, une  entreprise de sécurité, l’ESET, a écrit que l’action du malware consiste à remplacer ou à supprimer des lignes de code inscrites sur les puces électroniques dont sont pourvus les cochons (1).

Le cochon peut devenir alors dangereux. Et même blanchir du cul par reprogrammation des puces à ADN (2). Cela ne fait rire personne dans le PSY. Le Platusseur n’a pas été autorisé à publier des photos des cochons attaqués.

En novembre, le centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT) ukrainien avait révélé que les médias du pays avaient été ciblés par BlackEnergy au moment de la tenue d’élections locales dans le pays. C’est maintenant le programme BlackPudding (boudin noir en anglais) qui a été découvert.

L’attaque a suscité une forte inquiétude. Cela fait des années que les experts en sécurité alertent sur la vulnérabilité des systèmes de suivi des animaux utilisés dans l’élevage. « Même si elle était prévisible, une cyberattaque de cette nature marque une étape importante », estime John Hultquist. « Les systèmes critiques d’Europe et des États-Unis visés par l’équipe de Sandworm permettaient déjà de voir quelles cibles intéressaient le groupe et de supposer la préparation de cyber attaques du même genre ». Depuis que les éleveurs de culs noirs ont annoncé le développement de leur production, la Russie s’inquiète. La Russie a peur que la Chine se tourne vers les producteurs limousins au lieu de s’adresser à la Russie qui était jusqu’alors le principal fournisseur de la Chine.

Espérons que la Région APOIL va se saisir de cette question et créer un centre de défense cybernétique. Il aurait pu être logé dans l’ancienne gendarmerie de St-Yrieix. Mais il faut un lieu protégé. La municipalité arédienne va proposer au Pdt de la Région d’utiliser les anciennes mines d’or de Bourneix. Il n’est pas de petites économies.

 

(1)  Les cochons ont droit à une boucle agrafée à une ou à deux oreilles (pour le cas où l’animal s’en arracherait une). Les chèvres reçoivent des implants électroniques (ou tags). Pour les bovins, la puce se présente sous la forme d’un bolus, petit composant ingéré par les ruminants et qui reste dans la panse grâce à son poids de 70 grammes.

(2) http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Resultats-innovation-transfert/Toutes-les-actualites/puce-a-ADN

(3) http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-des-russes-derriere-la-cyberattaque-d-une-centrale-electrique-ukrainienne-63523.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s