SÉGOLÈNE ROYAL A DEMANDÉ QU’ON REVIENNE AUX CORBILLARDS À CHEVAUX : SAINT-YRIEIX-LA-PERCHE CHOISIE COMME VILLE PILOTE

Il fut un temps ancien où le marché des chevaux était célèbre à St-Yrieix. Et que les obsèques étaient grandioses ! de plus, les ménagères ne manquaient pas de sortir la pelle pour ramasser le crottin. C’était avant les soupermarquettes du jardinage.

Et puis, il y avait toutes les classes d’obsèques.

 » Où, quitte à tout dépenser jusqu’au dernier écu
Les gens avaient à cœur d’mourir plus haut qu’leur cul
Les gens avaient à cœur de mourir plus haut que leur cul « 

Georges Brassens

Au moins c’était clair et net !  le curé avec sa cape (il doit bien y avoir un nom pour cet habit, à voir) le ou les enfants de cœur en surplis, dont l’un portant un bénitier et son goupillon. Selon la classe, on avait plus ou moins de chevaux, plus ou moins de pompons. Les broderies en fils d’argent sur le noir, c’était du meilleur goût. Ça me rappelle une église baroque d’Andalousie où on ne s’attardait pas autant que dans les monuments arabo-andalous.

Je pense que Ségolène va pondre un décret supprimant toutes ces classes. A une époque où les différences de salaire sont si faibles, n’est-ce pas, cela n’a plus aucun sens.

Je viens de vérifier en ce qui concerne les obsèques catholiques. Ben oui, d’après les statistiques, il y a encore 70% des morts qui passent par l’église en France. L’abbé qui dans ma jeunesse arédienne parlait de « chrétiens à 4 roues » (celles du landau pour le baptême, celles de la voiture (déjà ?!?) pour la communion solennelle, celles du mariage et … celles du corbillard) verrait que le chrétien à 4 roues, ça roule toujours. On est encore loin du chrétien à deux roues. Tiens, une idée. Je vais proposer à l’atelier de Vélocampus

http://www.velocampus.net/spip.php?article6

de demander des crédits pour faire un prototype de corbillard à vélo.

Voici ce que je lis sur

http://www.ceremoniaire.net/pastorale1950/rubriques1960/missel-3.html

« Les Messes des défunts sont de Iº, IIº, IIIº ou IVº classe. »

»

La séquence Dies iræ :

a) est obligatoire aux seules Messes des défunts de Iº classe. Toutefois, à la Commémoration de tous les Fidèles défunts, lorsqu’on célèbre trois Messes sans interruption, on n’est tenu de dire la séquence qu’à la Messe principale, ou autrement à la première Messe ; aux autres Messes, à moins qu’elles ne soient chantées, on peut l’omettre ;

b) peut être omise aux Messes des défunts des IIº, IIIº et IVº classes. »

Alors je vais vous en faire profiter avant votre décès ! et du Mozart !

https://www.youtube.com/watch?v=0T7eMctuJLQ

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dies_Ir%C3%A6

Début :

Dies iræ, dies illa,
Solvet sæclum in favílla,
Teste David cum Sibýlla !
Quantus tremor est futúrus,
quando judex est ventúrus,
cuncta stricte discussúrus !
Tuba mirum spargens sonum
per sepúlcra regiónum,
coget omnes ante thronum.
Jour de colère, ce jour-là
Il réduira le monde en cendres,
David l’atteste, et la Sibylle.
Quelle terreur à venir,
quand le juge apparaîtra
pour tout strictement examiner !
La trompette répand étonnamment ses sons,
parmi les sépulcres de tous pays,
rassemblant tous les hommes devant le trône.

Bon, maintenant que le latin n’est plus guère enseigné, finalement, pardon, au final, au jour d’aujourd’hui (je cause comme notre élite médiatique et toc !), ne pas avoir droit au Dies iraie, bof !

Vous avez mal compris ! en fait, il s’agit des différentes messes dites au cours du temps (dont celles qu’on appelle « anniversaires »). Les classes comme celles des corbillards d’antan, l’Eglise catholique et romaine n’a pas à son catalogue au XXIe siècle. Mais maintenant, je suis sûr que vous réclamerez du Mozart et que vous clamerez le dies irae sous votre douche;

Je suis quand même inquiet. Il risque se trouver un conseiller qui lui rappelle que les chevaux, ça pète… et que la couche d’ozone est faiblarde.

Les Arédiens pourront apprécier que Saint-Yrieix-la-Perche soit promue capitale de l’écologie mortuaire.

Vous êtes bien sur le blog qui a pris la suite de Geneviève Tabouis, celle qui venait passer quelques jours à Ségur. Attendez-vous à savoir !

http://nos-voyages-et-ballades.over-blog.com/le-mus%C3%A9e-du-corbillard-et-de-l-attelage

http://www.bertrandbeyern.fr/spip.php?article160

Mais où sont les funérailles d’antan ?

http://www.dailymotion.com/video/xcxovb_georges-brassens-les-funerailles-d_music

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s