Un Arédien hérite d’un compte en Suisse

« La Suisse a publié pour la première fois ce mercredi 16 décembre, sur Internet, la liste des comptes bancaires en déshérence, pour permettre aux éventuels héritiers de se manifester, selon un communiqué de l’Association suisse des banquiers (ASB). Il s’agit de comptes détenus par des personnes ou des entités, sur lesquels aucun mouvement n’a été constaté depuis 60 ans, soit depuis 1955, ajoute l’ASB. »

http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/16/compte-bancaire-suisse-heritier-verifier-argent-economie-compte-bancaire-heritage-patrimoine_n_8817788.html

Cette information n’est pas passée inaperçue pour Manu Maqueron de Lauriéras à Saint-Yrieix-la-Perche.

Il a aussitôt consulté l’ASB. Il avait détruit la maison dont il avait hérité d’un grand oncle que les voisins disaient fort riche même s’il s’habillait de pulls plein de trous, de chemises déchirées. Il n’avait rien trouvé, même pas une petite cuillère en argent. Les voisins disaient que le vieil oncle partait de temps en temps sans dire où il allait. Il revenait au bout de 3 à 4 jours.

Notre Manu, qui est un fidèle des séries policières à la télé, s’est dit que peut-être le grand-oncle allait faire des tours en Suisse, lui qui ne buvait qu’en Suisse. Il faut dire que l’affaire Cahuzac a bien été utile pour activer les neurones du Manu.

Manu nous autorise à écrire qu’il a bien fait toutes les déclarations au fisc français. Nous avons travesti son nom. Laissons vivre le Manu dans l’aisance, lui qui ne disposait même pas de fosse d’aisance, seulement d’un coin au fond du jardin.

Nous ne pouvons vous donner ici le montant du compte en Suisse. Mais si vous fournissez votre adresse de courriel en commentaire, nous vous informerons.

Dernière nouvelle :

La région APOIL va installer un bureau spécial à St-Yrieix et dans toutes les communes d’APOIL pour permettre aux citoyens d’exercer leur droit d’héritage. Et dire que d’aucuns demandaient à quoi servaient ces nouvelles régions !

Elle compte financer ces bureaux sur une taxe portant sur les héritages venant de Suisse.

Il se peut que ces bureaux soient aussi habilités pour les emprunts russes. Le Président d’APOIL doit rencontrer Poutine à cet effet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s