LE PRÉSIDENT APOIL FAIT SON DISCOURS EN OCCITAN

Suite au succès du discours en corse, le président d’APOIL a fait un discours en occitan. Comme presque personne ne l’a compris, la ministre de l’Educ Nat a décidé d’ouvrir dans chaque chef-lieu de canton de la région APOIL des cours intensifs d’occitan en utilisant des MOCC.

APOIL

La presse vous l’a caché, mais le Poitou-Charentes (à part la Charente Limousine) a rouspété. Ben couillon, a-t-on entendu dans les rues de Poitiers. C’est qu’en Poitou on cause encore moins occitan qu’en Limousin. Et pourtant le Richard (pas celui qui était directeur de Sciences Popo), le Cœur de Lion – pas le camembert !- c’était il y a bien longtemps.  Encore quelque chose qu’on vous cache quand vous visitez sa tombe à l’Abbaye de Fontevraud.

Vous me direz que des MOCC de cours d’occitan, il n’y en a pas. Mais faut ce qu’il faut. Du moderne, du numérique ou rien. On ne va quand même pas demander à nos vieux qui parlent encore patois de devenir professeurs. Il n’est pas sûr qu’ils aient un discours « politiquement correct ».

Vous avez bien raison de fréquenter ce blog. Au moins, par lui,  vous connaissez un peu de limousinismes. Et vous pouvez faire de la rétro-pédagogie, en passant des limousinismes au limousin. Et du limousin au latin. Et pas de problème avec la graphie. Les discours c’est en général de l’oral.

Comme en France, tout finit par des chansons, voici :

 

MOOC « Les chansons des troubadours »

L’Université Bordeaux Montaigne proposera du 19 mars au 3 mai 2015 un MOOC (formation ouverte en ligne) sur la littérature et la culture occitanes au Moyen-Âge. Il s’intitule « Les chansons des troubadours » et il sera dirigé par Katy Bernard, Maître de Conférences en occitan.

Avec son ancrage régional, son aura internationale et sa mise en valeur d’une langue rare, la formation veut faire le lien entre local et global, entre numérique et patrimoine. Pendant six semaines, elle permettra de découvrir les troubadours du Moyen-Âge à travers leurs chansons.

Ce n’est pas du MOCC, mais j’aime bien Nadau (2)

Patapim, Patapam,
Je ne sais d’où elle est sortie,
Elle ne m’a même pas regardé,
Et j’ai perdu tout de suite
Et la faim et la soif.
Patapim, Patapam,
Je ne sais ce qui m’arrive,
Et sans aucune pitié,
Elle va son chemin,
Elle chemine tout droit,
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, c’est l’Enchantée,
Pour la voir passer,
Moi, je me mets ici,
Tous les matins à la guetter,
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, c’est l’Enchantée,
Je ne fais qu’y penser
Et la nuit et le jour
Et le jour et la nuit. Moi, toujours j’avais su,
Et dire non et dire adieu,
Moi, jamais je n’avais voulu,
Jamais prier homme ni Dieu,
Maintenant j’ai plié le genou,
Dans l’église, la tête baissée,
Pour mendier ce que je veux :
Respirer à côté d’elle.

De la terre ou du ciel,
Comme la foudre,
Et tout a chaviré,
Rien ne sera plus,
Non, jamais comme avant,
Ni le froid de la neige,
Ni le vert de la prairie,
Ni le chant d’un enfant,
Ni la marche du soleil
Qui fait courir les années.
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, c’est l’Enchantée,
Et si ce n’est pas aujourd’hui,
Demain c’est sûr,
J’irai lui parler,
Je ne sais pas son nom,
Pour moi, c’est l’Enchantée,
Demain je lui dirai,
Je n’ai vécu jusqu’ici,
Que pour vous rencontrer.

 

P.S.

Il y a une autre méthode que le karaoké, celle de l’ancien maire de Montpellier, prof à la fac de droit de cette même ville où j’ai débuté dans la grande maison de l’Educ Nat. Fédédi,j’ai été à bonne école ! Une méthode qui est certainement préconisée depuis qu’on remplace une année d’école d’ingénieur (1) par un séjour à l’étranger.

« Non, vous apprenez l’anglais, si vous êtes une fille, vous baisez avec un mec. Si vous êtes un garçon, vous baisez avec des anglaises, et là vous apprenez vite, rien de tel que la communication orale. Moi je suis allé en Angleterre, j’ai baisé une quarantaine d’anglaises et je commençais à apprendre, mais après on bouffait tellement mal que je n’y suis plus revenu. » : à propos des nos amis anglais, lors d’un cours à la Faculté de Montpellier en 2008.

http://www.topito.com/top-des-citations-de-georges-freche

 

(1) un truc génial. Comptez le nombre d’heures de cours, td, tp dans nos écoles trois points zéro. Un truc à généraliser dès le primaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nadau

(2) Nadau chante en gascon.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gascon

mais lors de son concert à Saint-Yrieix, j’ai pu me rendre compte que toute la salle connaissait ses chansons et les chantait avec fort entrain.

=============== On m’écrit : ===============================

Vous savez qu’avec les MOOC (mais que c’est laid !), on est en train de
réinventer l’université de l’Ancien régime. Celle où les gosses de riches payaient un grouillot pour suivre les cours à leur place, et passer les examens en leur nom. Réfléchissez, tout le monde était gagnant ! Mais les Hommes de 1789, à l’esprit embrumé de lubies, nous ont supprimé ça, les sal**ds !  Bon, encore un effort, on a presque réparé ces funestes errements révolutionnaires !

La Bruyère a eu sa licence de droit à Orléans, l’université le plus
prestigieuse d’alors !, sans mettre les pieds à Orléans, ville de bâtards
et peuplée de pucelles, comme chacun sait. Mais il était occupé à Paris !à apprendre l’allemand grâce à sa bonne bavaroise, qui n’est pas restée pucelle bien longtemps. On lui pardonne ! Il fut un grand avocat, qui en savait long, mais ne plaida jamais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s