La Région Aquitaine etc va se doter de prophètes

La cellule « communication et progrès » de la présidence de la Région APOIL a su convaincre son président. C’est l’espoir qui manque le plus à notre Région. Et donc des prophètes.

Le recrutement est en cours.

On devrait bientôt connaître le nom des 4 nouveaux prophètes majeurs et des 12 nouveaux prophètes mineurs. Que des prophètes de bonheur, bien sûr. Vous en rêviez, votre gouvernement régional le fait.

https://www.youtube.com/watch?v=jLf4l7rrUT4
Publicités

Venue du Pdt iranien en France, la statue voilée de la Vénus de Milo, vous est découverte par Le Platusseur

Nous avons déjà parlé des réactions des Aquitains au voilage des statues lors de la visite du Pdt iranien en France

https://leplatusseur.wordpress.com/2016/01/27/les-aquitains-reagissent-a-la-reception-du-pdt-iranien-par-notre-francois/

Nous pouvons aujourd’hui, en toute exclusivité, vous montrez ce que cache le voile posé sur la statue de la Vénus de Milo au Louvre.

Quant à la Sainte-Chapelle, il n’a pas été besoin de censurer
P.S.
« Comment empêcher la victoire du clan Rohani aux élections législatives du 26 février ? Les conservateurs ont trouvé la parade : invalider les candidats du président Rohani. Faute de quoi la majorité des 290 sièges du Parlement semble être acquise au chef d’Etat iranien qui profite de la levée des sanctions économiques.
Mais face à cette embellie, les conservateurs iraniens ne restent pas inactifs. Ainsi, la Commission centrale de surveillance des élections a rejeté la candidature de plus d’un candidat sur deux. Le clan réformateur a, comme par hasard, été le plus sanctionné par cette instance contrôlée par les conservateurs.

Sur 3000 candidats sur l’ensemble du pays, 30 ont été acceptés, s’étrangle Hossein Marachi, un responsable réformateur. Sur Téhéran, les partis doivent présenter une liste de 30 candidats. Pour les réformateurs, seulement quatre ont été retenus. »

Les Aquitains réagissent à la réception du Pdt iranien par notre François

Ça réagit de différents coins de la région APOIL suite aux annonces de la presse ce matin au sujet de la réception du président iranien par François Hollande, notre François à nous.

Afficher l'image d'origine

source : http://palagret.eklablog.com/statues-voilees-au-musee-galliera-en-attente-d-inauguration-a114821066

Tout d’abord, les plus virulents, les vignerons du Bergeracois et du Bordelais qui ont appris qu’il n’y aurait pas de repas de gala à l’Elysée, car il aurait fallu y servir du vin. Et la vigne et le vin, on le sait, sont arrivés dans notre pays par le christianisme qui a suivi les cours d’eau. On n’oubliera pas l’importance des migrations, porteuses de pratiques qui peuvent faire disparaître les pratiques autochtones.

Ensuite, les producteurs du cul-noir du PSY qui avaient convaincu notre François de la haute qualité gustative et environnementale du cul-noir. Mais un envoyé spécial de notre François les avait déjà préparé, textes fondamentaux – qu’il va bien falloir étudier à l’école si on veut vivre dans la compréhension mutuelle – à l’appui. Car à quoi servent la physique, la chimie, les maths, etc. pour le « vivre-ensemble » ? Quand on reçoit un président, la presse vous parle-t-elle alors de physique, de chimie, de maths ?

Une dernière décision a fait bondir dans l’habillement. En effet, les statues qu’il a fallu habiller pour cacher leur nudité au président iranien, l’ont été avec des « produits » made in China. C’est le Platusseur qui vous le révèle.

Saint-Junien était prêt à fournir des gants. Certes, jamais des gants n’avaient été livrés pour des statues. Mais quelle pub cela aurait été !

Smugggler était prêt à fournir de quoi habiller les hommes en pierre. Il l’espérait après la visite de Manuel Valls. Ah… on est vite oublié !

L’entreprise France-Confection, elle aussi, espérait des commandes de l’Elysée.

Les chaussettes et collants Broussaud des Cars avaient de quoi égayer les pieds des statues.

La fabrique de bérets Laulhere attendait à Oloron-Sainte-Marie les commandes pour cacher les cheveux des dames de pierre.

Mais il n’y en a que pour les marchands de canon !

L’araignée du Platusseur nous prie de bien vouloir donner à lire ce que vous trouverez en cliquant sur le lien suivant :

http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/?p=921&more=1&c=1&tb=1&pb=1

C’est qu’il faut savoir que le président iranien est surveillé par le Guide Suprême, r l’ayatollah Khamenei.

 

 

 

La région Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes va financer les recherches sur le robot Spermot pour lutter contre la baisse de population

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/21/2260608-spermbot-le-spermatozoide-robot-qui-lutte-contre-l-infertilite-masculine.html

C’est une décision aux lourdes conséquences que va prendre l’Assemblée Régionale d’APOIL. Il s’agit de lutter contre « la baisse démographique ». Pour cela la Région va participer à la mise au point du robot Spermot, le « Spermatozoïde robot » qui lutte contre l’infertilité masculine.

Le Platusseur reprend une nouvelle donnée par La Dépêche du Midi.

 

Il s’agit d’une invention allemande. C’est que l’Allemagne ne fait pas assez de bébé. Toujours l’effet du KKK, Kinder,_Küche,_Kirche. Et se faire traiter de « femme corbeau » n’est pas agréable.

https://ijsbergmagazine.com/calmement/11322-femmes-en-rda-sois-belle-mere-active-tais-toi/

 

 

Année Shakespeare. Révélation : derrière W. S. se cache le fils d’un gantier de St-Junien

2016 est l’année Shakespeare.

Un livre fait un tabac. Il montre que William a pompé les écrits de Montaigne. Il nous dit qu’un Italien se cache sous le nom de William Shakespeare.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/01/22/est-il-scandaleux-que-le-fils-d-un-gantier-anglais-puisse-bel-et-bien-etre-shakespeare_4851870_3232.html

Le spécialiste shakespearien du Platusseur peut vous faire part d’une découverte récente qui range parmi les sornettes ce qu’on a pu écrire jusqu’à présent sur William.

William Shakespeare est bien le fils d’un gantier. Mais d’un gantier de Saint-Junien. Il est bien né en avril 1564 mais pas à Stratford-upon-Avon. Il est né aux bords de la Glane. Son père, John Shakespeare, était fils de paysan,  gantier et marchand d’articles de maroquinerie, négociant de peaux et de laine prospère. Il fut Garde Suisse pour les Ostensions.

http://ostensions.free.fr/ostensions/index.php/les-suisses

 Il a appris l’anglais en jouant avec de petits Anglais dont les parents s’étaient installés en Limousin, Limousin connu d’eux par l’histoire de Richard Cœur de Lion. Ce n’est pas pour rien que les deux modèles de gants les plus vendus par Saint-Junien sont le modèle Roméo et le modèle Juliette !

http://www.icasque.com/Equipement-moto/Vetements-moto/Gants-Moto/Romeo/

Quant à la thèse défendue par le philosophe italo-canadien Lamberto Tassinari à savoir que Shakespeare est en fait John Florio, traducteur de Montaigne ( Lamberto Tassinari, John Florio alias Shakespeare (Le Bord de l’eau, 380 p.), il faut y voir une action des gantiers italiens qui veulent finir de couler l’industrie gantière limousine.

http://www.ganterie-saintjunien.fr/

Or Shakespeare connaissait bien Hermès, Hermès qui se fournit en gants à Saint-Junien. La preuve, cette citation de sa pièce Henri V, acte III scène VII :

 » When I bestride him, I soar, I am a hawk: he trots the air; the earth sings when he touches it; the basest horn of his hoof is more musical than the pipe of Hermes »

Mais Le Monde est moins bien informé que Le Platusseur.

William a connu les écrits de Michel de Montaigne. Il n’avait pas attendu la naissance de la région APOIL ! pour élargir son domaine de connaissances. C’est ainsi qu’ il a pompé Montaigne dans ses œuvres. Comme Montaigne, il parlait l’occitan. Ce qu’on ne vous dit pas au lycée.

http://occitanica.eu/omeka/items/show/4397

D’ailleurs, Le Platusseur peut aujourd’hui vous annoncer la sortie d’un ouvrage qui fera date. Tout d’abord publié aux USA – pour un amortissement du coût des recherches engagées – il le sera ensuite en France, dans une traduction de qualité. Son auteur est un natif du PSY – a native occitan and french speaker – qui montre tout l’apport de l’occitan limousin au vocabulaire et à la syntaxe shakespearienne. Il propose une véritable révolution, une nouvelle prononciation des textes de Shakespeare et une nouvelle graphie. En attendant, cessez de dire William, dîtes Guilhem !

Le Platusseur invite ses lecteurs a aller voir à Limoges l’étonnant Richard III dans son costume de porcelaine :

http://culturebox.francetvinfo.fr/theatre/richard-iii-loyaulte-me-lie-un-clown-en-porcelaine-chez-shakespeare-233

C’est une vache arédienne qui a servi de modèle pour l’épée d’académicien de Finkelkraut

 »

L’académicien franco-libanais Amin Maalouf lui remet alors, la fameuse épée.

Une vache normande et un aleph sur l’épée

Épée de M. Alain FINKIELKRAUT

source : http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/lhabit-vert-et-lepee

Sur cette arme symbolique, le philosophe a demandé à faire graver deux signes pour le moins surprenants: une vache normande, et un Aleph, la première lettre de l’alphabet hébraïque.

Pourquoi ce mammifère? Parce que «Ces bêtes qui ne font de mal à personne» le font «fondre de tendresse» et que seule la peur le «retient de les saluer et de leur dire bonjour Mademoiselle, comme le raconte Nietzsche». L’animateur de l’émissionRépliques confie qu’une raison plus politique a imposé ce choix. Le philosophe évoque alors la fameuse danse des vaches, sujet d’un documentaire passé sur Arte, qu’il avait déjà évoqué aux émissions Des paroles et des Actes et au Grand Journal. «Remonté contre l’élevage intensif, je ne me résigne pas à la fermeture des fermes,» a-t-il déclaré. Ajoutant «Je lutterai pour des lendemains qui dansent.»  »

http://www.lefigaro.fr/culture/2016/01/19/03004-20160119ARTFIG00227-les-academiciens-ont-remis-son-epee-a-alain-finkielkraut.php

Le Figaro se trompe. Le Platusseur peut vous dire qu’il s’agit d’une limousine.

La limousine est la vache philosophe par excellence. Pourquoi une tête de vache ? La limousine est impassible (elle regarde passer les trains, parfois, le facteur ou la factrice plus souvent), et elle rumine (c’est la mécanique de la pensée).

Et quelle vache en France peut vous « faire fondre de tendresse » sinon une Limousine ?

 

On ne sait que faire du pétrole. Saint-Yrieix va retrouver ses stocks de pétrole aux Fieux !

Rappel :

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2015/10/06/le-site-des-fieux-a-st-yrieix-des-ets-coineau/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/04/05/petroles-coineau-a-st-yrieix/

Les prix du pétrole baissent. Et on nous apprend que c’est une mauvaise nouvelle. Quand il monte c’est aussi une mauvaise nouvelle. On n’est jamais satisfait !

Que faire de tout ce pétrole ? Une solution : supprimez toutes les lignes de chemin de fer subventionnées et les remplacer par des taxis qui eux s’arrêteront devant chez vous. Ça devrait faire pas mal d’économies et du bien à notre économie. Interdire tous ces clubs de marche nordique à la mode et les remplacer par des clubs d’auto-cross qui animeront les campagnes limousines. La Région APOIL peut aussi lancer une grande campagne de pub : sauvez la planète, consommez du pétrole ! ou encore créer des micro-lignes aériennes permettant à nos élus régionaux de rejoindre la capitale Bordeaux sans qu’on soit obligé de sacrifier des terres agricoles en agrandissant les routes. L’avion a beaucoup moins d’impact que la route ou le train sur la terre. Normal ! Comparez les surfaces en cause. On peut aussi créer des Hyper-Centres Commerciaux au milieu des champs avec d’immenses parkings à automobiles. Et encourager les pétarous.

En attendant, il faut stocker tout ce pétrole. Et Saint-Yrieix a LA solution. Créer la Société des Pétroles Coinaud du XXIe siècle. Les terrains des Fieux sont disponibles. La ligne de chemin de fer de Limoges à Brive par Saint-Yrieix sera sauvée.

Saint-Yrieix, non seulement roulera sur l’or mais sera un puits de pétrole écologique car sans subir les dégâts et la pollution de l’extraction pétrolière.

 

 

On vient de retrouver le couple de culs noirs qu’on avait perdus au salon de l’agriculture

http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/2014/02/28/le-lycee-agricole-des-vaseix-mobilise-au-salon-de-l-agriculture-de-paris-424265.html

Souvenez-vous, c’était en 2014, le cul-noir passait sur toutes les chaînes de télévision. Ce qu’on ne vous avait pas dit c’est qu’on en avait perdu un couple.

Le Platusseur peut vous annoncer aujourd’hui qu’on a retrouvé ce couple de cochon… qui a fait des petits.

Ils vivent peinards dans le jardin de l’Elysée. Ils sont nourris avec les restes des cuisines de notre Palais National. Notre François n’en a jamais parlé. Mais il a fait l’autre jour des confidences à ce sujet lors du repas républicain de Tulle. Sur les 130 personnes conviées à ce repas, nous étions 30 à la table de notre François, dont le président d’APOIL. Le Platusseur a eu l’exclusivité de ces propos.

 

Vous faites bien de venir sur le Ouebzine, Le Platusseur. Vous pourrez tenir des discussions de haute tenue dans les dîners en ville.

Avertissement :

Le Platusseur prévient ses lecteurs que  si vous cliquez sur le lien que vous donne Gougueule :

Lycée Agricole Les Vaseix

blissmusicproductions.com/…/lycee-agricole-les-vaseiTranslate this page

Aug 14, 2015 – Lycée agricole de Limoges Les Vaseix 87 15 févr 2014. … toute la semaine pour soccuper des porcs cul noir du Lycée Agricole des Vaseix.

Vous aurez du cul, mais pas du cul noir ! et les philopyges seront déçus.
Pour la moralité de notre jeunesse, quand donc notre Europe va-t-elle détrôner le géant youesse Gougueule ? Ouf,notre François va dynamiser nos starteupes trois points zéro.

Après Renault, ce sont les producteurs de châtaignes qui sont soupçonnés…

D’après nos sources bien alimentées, une descente des services de la  DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) aurait eu lieu chez les producteurs de châtaignes du Pays Arédien.

Il s’agissait de vérifier si la conservation des châtaignes leur assurait un taux d’émission de gaz respectant les limites européennes lors d’une consommation que ce soit incorporées dans des boudins aux châtaignes, qu’accompagnant une volaille ou un magret de canard.

Le problème rencontré par le DGCCRF est que l’annonce de décès suite à des essais cliniques à Rennes a provoqué une réticence des personnes habitués à tester les aliments. On peut bien sûr effectuer des mesures en laboratoires. Mais les mesures en matière automobiles ont montré leurs limites. Il en est de même pour les châtaignes.

Le Platusseur essaie de savoir si les marrons de Redon ont fait l’objet de perquisitions par les gendarmes de Redon.

Le gendarme de Redon est bien connu pour son manque d’audace.

La confrérie du marron de Redon :

http://www.marron-redon.confreries.org/