A l’occasion de la « St-Yrieix Digital Week » va être dévoilée l’invention d’une starteup arédienne

Mais Le Platusseur vous informe toujours à l’avance. C’est le roi du scoupe et de la sous-coupe … en porcelaine de St-Yrieix.

La starteup arédienne a inventé le miroir électronique qui vous fait comme vous voudriez être.

Une télé-commande permet de changer la courbe du miroir. Ainsi vous pouvez vous voir plus gros, plus mince, plus grand, plus petit, le tout à la fois. Et même plus intelligent. La bosse des maths est en bonus.

Toutes les grandes enseignes de vêtement mondiales ont réservé des milliers de miroirs. Avec des télé-commandes minuscules. Il ne faut quand même pas décevoir les client(e)s et plomber la croissance.

Une usine va être construite à côté de celle des Madeleines Bijoux. Une usine futuriste. Dessinée par Philippe Starck. Celui qui a dessinée la forge de Laguiole. Laguiole ! vous connaissez certainement sa station de ski sympathique.

Le bonheur mondial est assuré. Chantez bien haut les louanges de notre starteup arédienne. Il est d’ailleurs prévu un char starckerisé pour la procession des ostensions, à la gloire de notre starteup.

Attendez-vous en apprendre de bien bonnes à la suite de cette invention. A suivre sur Le Platusseur.

Publicités

Les Yrieix-leaks. Le Platusseur s’est procuré l’enregistrement de la conversation téléphonique entre Daniel Boisserie et Donald Trump

D. Trump : « Allo : Daniel !  »

D. Boisserie :  » Oui, c’est moi. Tu as reçu ma lettre ?  »

D. Trump : « Oui c’est pour ça que je t’appelle. Alors tu veux qu’on t’envoie la statue qui est au MET à New-York ?  »

D. Boisserie : « Non, pas une statue. Le chef-reliquaire d’Arédius qu’on nous a volé.  »

D. Trump :  » Un chef dans un reliquaire ! il doit être grand ce reliquaire. A moins qu’il ne s’agisse d’un tout petit chef !  »

D. Boisserie :  » Le chef, la tête !  »

D. Trump :  » Oui, le chef c’est la tête, cabeza disent les Mexicains. Je connais les Mexicains. Je suis le chef. Ton reliquaire, ce serait alors une sorte de Maison Blanche ?  »

D. Boisserie :  » Je t’envoie un Sms avec la photo. Je l’ai piquée sur le site du MET. Nous on a le même. Mais c’est la copie. Au MET vous avez l’original. Et on préfère l’original qu’on nous a volé, à la copie qu’on nous a fourguée.  »

D. Trump : « Fourgué ? wait a minute, my translator explains. Oui, je comprends. »Alors tu veux le vrai contre le faux ? Alors c’est vous les Français qui font des « fake » !  Tu peux garder ton faux.  Moi je suis le roi du business. Que me proposes-tu ?  »

D. Boisserie :  » On t’invite pour un voyage officiel à St-Yrieix. Tu porteras le vrai reliquaire et tu inaugureras sa nouvelle demeure. On invitera Le Populaire du Centre et FR3 Limousin.  »

D. Trump : « Limousin ! ? Vous nous avez piqué notre trade-mark. « limousine » c’est US. T’as vu ma limousine ? tu m’as vu dans ma limousine ?  »

D. Boisserie :  » Limousine ça vient de chez nous. »

D. Trump : « Mon secrétaire d’État me dit que Clinton avait envoyé en 1998 sa limousine chez vous pour transporter Hillary chez votre Bernadette, la first lady de Chirac. Et qu’elle s’est embourbée. Hillary embourbée …ah ah  ah ! Pas question.  »

D. Boisserie :  » On peut t’envoyer un service en porcelaine de Limoges à la Maison Blanche. C’est nous qui avons fait en 1861 le service de porcelaine du Président Lincoln. Et ton compatriote Haviland à partir de la fin des années 1870, a réalisé chez nous les services de table officiels pour la Maison Blanche. Un service Trump !  »

D. Trump :  » Que veux-tu que je fasse d’un service de porcelaine ? Les Démocrates vont dire que je suis comme Elena Ceausescu et ses collections de godasses ! Non !  »

D. Boisserie : « On peut t’envoyer des gants de St-Junien. Pour ta cérémonie d’investiture Melania portait des gants faits à St-Junien. C’est pas loin de chez nous.  »

D. Trump : « Mon secrétaire d’Etat me dit que St-Junien est un repère de communistes. Et je vois par nos satellites qu’il y a là-bas une  place Lénine, une rue Karl-Marx. Il me dit qu’il y a aussi une rue Marcel-Cachin, un faubourg Auguste-Blanchi. Ceux-là je ne les connais pas. Melina n’a rien à voir avec les communistes ! C’est Ralph Lauren qui l’a habillé, pas un communiste. Ralph c’est un vrai américain.  »

D. Boisserie :  » Que dirais-tu d’un château en Limousin ? le château de Versailles a bien été rénové par tes compatriotes et il est toujours français. On t’offre un château. A Chauffailles. Un Belge devait y faire un concurrent de Disneyland-Paris. On est prêt à tout arrêter et le château et le parc sont à toi. Tu pourras le rénover comme tu veux. On se charge des autorisations. Et tu pourras venir voir le chef-reliquaire d’Arédius quand tu voudras.  »

D. Trump :  » Disney ! t’as vu qu’ils m’ont fait la tête d’Hillary à Disney World à Orlando dans le « Hall des Présidents ». Heureusement, c’est moi qui ai enregistré ma voix. Mais mon robot bouge, pas comme dans votre musée Grévin à Paris.

Et que veux-tu que je fasse de ton château. C’est bon pour les intellos du Parti Démocrate. J’ai assez de tours Trump de par le monde !  »

D. Boisserie :  » J’ai une idée. Je te propose une œuvre de Piero Manzoni. Le célèbre artiste italien. Une boite de merde d’artiste, contenu net 30 gr conservée au naturel, produite et mise en boite au mois de mai 1961. C’est écrit sur la boite… et même en anglais. Notre Centre Pompidou en acheté une. C’est de la merde qui vaut bien plus cher que l’or. J’avais pensé te proposer une boite d’or du Limousin. L’or de la couronne de roi de France vient du Limousin. Mais j’ai compris que tu ne tenais pas au Limousin. C’est un beau cadeau ! en 2007 une de ces boites a été adjugée 80 000 dollars aux USA.  »

D. Trump :  » Des boites qui leak ! Fuck Daniel !  Fuck Poutine ! « 

La braguette connectée, une invention arédienne

Le Platusseur est fier de vous annoncer le dépôt du brevet de la braguette connectée. Ce dépôt a été fait par Lo Cledon, un arédien pur cul noir.

Ne vous baladez plus la braguette ouverte. Ne ratez plus un emploi d’avenir à cause d’une braguette ouverte. Faites vous poser des braguettes connectées. En attendant que les fabricants de pantalons en proposent dans leurs prochaines collections branchées.

La braguette connectée c’est comme pour les portières de vos voitures. Vous êtes avisés par un signal qu’une portière est ouverte.

Si vous oubliez de fermer votre braguette, vous recevrez un message sonore discret sur votre i-phone, smart-phone, x-phone. Vous pouvez aussi adopter la version vous envoyant un signal tactile.

Une telle braguette résiste aux lavages, à la chaleur et au froid. Ainsi qu’aux mouvements intenses.

Un bel avenir pour la société arédienne de High-Tech. Jugez-en par les tweets sur Braguette Ouverte :

https://twitter.com/BraguetteOpen?lang=fr

 

Exclusivité du Platusseur : Xavier Dupont de Ligonnes est à Notre-Dame-des-Landes

Edition spéciale, flash info, breaking News

Notre confrère 20 Minutes a fait un papier sur la « piste religieuse ».

http://www.20minutes.fr/faits_divers/2199319-20180110-affaire-dupont-ligonnes-pourquoi-piste-religieuse-interesse-enqueteurs

Cette piste est une bonne idée. Mais elle n’a rien donné … jusqu’à ce que le journaliste expert du Platusseur s’empare du dossier avec toutes ses connaissances scientifiques.

Depuis deux jours (1), on entend sur tous les médias un professeur au Collège de France qui nous a dit que les enseignants français ne sont pas au niveau en matière de neurosciences appliquées à l’enseignement. Ah ah ! il y avait déjà l’informatique,  pardon, le « numérique » (c’est que le « digital » ça fera vraiment limité ! et l »alphabétique » trop vieux, l’ « alphanumérique » trop Cobol) que ces enseignants ne maîtrisaient pas. Et pourtant les élus de nos provinces visaient le 3.0. Ils en ont dépensé de nos sous en tablettes et autres machins « numériques ». Le Platusseur n’ose vous communiquer son enquête sur ces dépenses. Le Platusseur ne fait pas pleurer ses lecteurs.

Notre professeur sait lire les signaux du cerveau que les machines lui transmettent. Notre journaliste expert, lui aussi. N’a-t-il pas été formé notre journaliste à la lecture des tests de Rorschach, mais pas de la lecture de papa, de la lecture assistée par ordinateur intelligent, avec réseaux neuronaux, profonds ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Rorschach

Notre journaliste, avec l’aide d’un laboratoire de l’Université de Limoges, a fait passer des écoliers IRM, EEG en même temps qu’il leur posait une liste de questions. Car notre journaliste s’est rappelé ses jeux d’enfance quand il jouait à cache-cache. La meilleure cache c’était celle qui était la plus proche de celui//de celle (Le Platusseur fait dans l’écriture inclusive !) qui comptait. Il s’est aussi rappelé les pèlerinages de ses aïeux dans les sanctuaires mariaux (marials si vous préférez) du Limousin :

Notre Dame de la Libération AMBAZAC

Notre Dame des Champs BEYNAC

Notre Dame du Puy de Bar CHÂTEAU-CHERVIX

Notre Dame de Toute Bonté CHATEAUPONSAC

Notre Dame de Basses Forêts CIEUX

Notre Dame de la Madone COUSSAC-BONNEVAL

etc etc

Nous ne révélerons pas tout. Le Platusseur compte déposer un brevet que notre président Emmanuel Macron ira vendre aux Chinois lors de son prochain voyage annuel.

En résumé, notre expert est arrivé à la conclusion : Xavier Dupont de Ligonnes est caché à Notre-Dame-des-Landes.

C’est à côté de Nantes.

C’est éminemment marial.

Et il n’y a pas mieux pour se planquer.

(1) Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, installe ce mercredi un conseil scientifique dirigé par le professeur de psychologie cognitive Stanislas Dehaene, qui se penchera notamment sur le contenu des formations enseignantes ou des manuels scolaires

http://www.bfmtv.com/societe/le-conseil-scientifique-de-blanquer-annonce-l-arriveedes-neurosciences-dans-l-education-1346146.html

 

Le gratte-merde connecté

Aujourd’hui c’est rubrique High Tech sur Le Platusseur.

Nous vous présentons un projet pour lequel son auteur recherche un financement participatif, collaboratif (ceux qui en sont encore à 39-45, peuvent passer leur chemin), roboratif, performatif, lucratif…

Un brevet SGDG (le gouvernement n’a pas été foutu de donner sa garantie !) a été déposé urbi et orbi. Et ce n’est pas donné les services de l’INPI.

On vous a fait patienter. Vous voulez connaître ce projet sans avoir à payer une consultation de la base des brevets. Le Platusseur est là.

Il s’agit d’une brosse à merde. Chaussures aux pieds, vous les posez sur la brosse. Celle-ci vous débarrasse en quelques secondes des merdes collées sur les semelles. Un spray désinfecte ensuite vos chaussures et les parfume. Un parfum garanti bio. Et vous avez pendant ce temps droit à cette délicieuse chanson :

Vous me direz qu’à part le spray, le parfum et la musique, nihil nuevi sub sole !

Détrompez-vous. La merde n’est pas perdue. Elle ne se répand pas sur la chaussée. Elle est récupérée. Et une puce électronique (1) dotée de capteurs intelligents annonce à une centrale quand le bac à merde atteint la limite à ne pas dépasser.

La merde est aussitôt transportée dans un petit jardin.

Bien sûr, le gratte-merde peut être installé ailleurs que dans le Bassin Parisien.

Les ingénieurs nantais qui ont conçu l’Uritrottoir (R) sont les parrains de ce projet.

http://uritrottoir.com/

(1) Nous étions en discussion avec Gemalto, l’ancienne Gemplus de Gemenos. Mais Thales nous a doublé.

« L’entreprise française Gemplus, fondée en 1988 et spécialiste mondiale de la fabrication de cartes à puce, devient en 2000 Gemplus International après le transfert de son siège social à Luxembourg, réalisé à la suite de la prise de contrôle controversée de son actionnaire Texas Pacific Group, fortement soupçonné d’opérer pour le compte des services secrets américains »

« En février 2015, des documents de la NSA et du GCHQ fournis par Edward Snowden au site d’information The Intercept révèlent que les réseaux informatiques de Gemalto ont été la cible d’un piratage d’envergure mondiale accompli par le « Mobile Handset Exploitation Team » (MHET), une unité commune à ces deux services de renseignement. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gemalto

Courrier des lecteurs du Platusseur :

 » Une amélioration véritablement high tech a été déjà apportée à ton gratte merde connecté. Ses concepteurs le nomment « gratadour » ce qui n’est pas pour déplaire à nos oreilles occitanes.
Il s’agit d’y implanter une puce supplémentaire qui va en un rien de temps, le temps de gratter soigneusement en fait, analyser l’adn contenu dans les crottes. On imagine tout de suite la capacité à rétorsion envers des maitres de chiens dont les adn seront stockés dans la banque de données logée dans le gratadour. Mais la possibilité va bien plus loin. Les concepteurs ont calculé que 12,41 % des matières organiques véhiculées par les godasses, dire pompes serait, tu le comprendras, plus approprié, seraient de source humaine. On pense bien sur aux mollards mais les pollutions biologiques humaines vont bien au delà et les humains larguent à chaque instant, volens-nolens, des résidus biologiques ( cheveux, micro gouttelettes de transpiration, résidus de desquamation etc… Ceux ci seront décryptés par la puce ADN qui bien sur détectera quand il y a ADN humain. Les possibilités sont multiples. Je n’insiste pas sur les avantages pour la maréchaussée mais on aurait tort de s’y cantonner. En fait ce sera un formidable outils de convivialité. Vous retrouverez dans vos lieux de passage des apparentés perdus de vue ou inconnus, les enfants adultérins de vos parents, les vôtres. Mais encore plus fort : des chercheurs du MIT HE ont découvert qu’il y avait pour la conjugalité des ADN « complémentaires » susceptible de donner des unions particulièrement compatibles : intérêts, libido, appétence culturelle etc. Ainsi les gratadours deviendraient les marieuses les plus efficaces des années 2020. Je dois à la vérité de préciser que les chercheurs du MIT HE ont mis en évidence que les compatibilités mises au jour pouvaient être valides non seulement pour une conjugalité longue mais également pour des expériences plus éphémères.

Attendez vous à apprendre. »

 

Le « boudin aux châtaignes » de St-Yrieix bientôt au Patrimoine mondial de l’Unesco

boudin aux châtaignes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrimoine_mondial

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_du_patrimoine_mondial_en_France

Le Platusseur peut vous annoncer, avant France Culture et Guillaume Erner, que le boudin aux châtaignes de St-Yrieix sera classé sur la liste avant Cyril Hanouna

https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner-mercredi-29-novembre-2017

Ce qui nous gêne c’est que le classement se fait au patrimoine culturel immatériel.

https://ich.unesco.org/fr/qu-est-ce-que-le-patrimoine-culturel-immateriel-00003

Or le boudin ça se mange, c’est de l’organique Et de l’intellect mais pas une vulgaire moulinette comme la chantait Boris Vian.

Mais si on ne classe pas le boudin, on classera

les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel du boudin aux châtaignes de St-Yrieix

Que tous les amateurs nous adressent des textes montrant comment le boudin aux châtaignes est passé de génération en génération, comment ils le préparent, l’accompagnent, le dégustent, avec qui, quand, où, comment et pourquoi. La « méthodologie » –  comme on dit quand on sait parler (surtout, ne dîtes pas méthode, c’est trop sec, rigide) – à suivre, c’est le QQOQCP de Quintilien. Si vous pensez qu’un truc qui nous vient d’un type né avant Jésus Christ, ce n’est pas pertinent, vous pouvez suivre le WWWWH.

Vous pouvez nous adresser des photos. Par exemple :

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/11/16/boudin-aux-chataignes-et-pommes-drap-dor/

http://lefenetrou.blogspot.fr/2007/03/boudin-au-chataignes.html

boudin aux châtaignes aux pommes

Le boudin aux châtaignes de St-Yrieix a son blog (pourri par de la pub, on va changer de fournisseur !)

http://boudinochataigne.canalblog.com

Un chirurgien avoue avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients

Un chirurgien avoue avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients

Et il y en a qui mettent en doute les informations du Platusseur !
Et ils croient le journal le plus diffusé en France. Un journal qui n’est même pas parisien !

L’appli « Anticrash » qui vous permet d’éviter les merdes, vélos, voitures et piétons quand vous pianotez sur votre smart-phone

Que voulez-vous ? on n’y peut rien. Le maire de St-Yrieix a beau mettre des affiches, des sacs à crottes, les crottes de chiens (les chats, eux, vont foutre la merde dans les jardins !, des merdes bien puantes, merci les conserves nouvelle génération) continuent d’égailler les rues, chemins (ah le chemin des bords du Couchou !) et places et placettes arédiennes.

Cela nous a donné une idée. Maintenant, toute solution à un problème passe par le « numérique ». Nos élus, nos ministres nous le répètent. Il faut le répéter car la population n’écoute rien. Il faut même se déplacer à Cahors avec la moitié de ceux qui nous gouvernent.

Alors nous avons cogité et déposé le brevet de l’ Appli AntiCash (TM) (C). Un brevet international.  On ne va pas se faire avoir.

Avec l’AppliCash sur votre smart, i, machin, phone, vous pourrez continuer à pianoter sur votre organe de mobilité tout en marchant en ville. L’appli vous alertera quand votre pied approchera une merde. Vous pourrez même, si vous êtes superstitieux (on peut être superstitieux tout en étant 3.0) vous pourrez annuler les alertes dans les cas où c’est le pied gauche qui va écraser la merde.

Il n’y a pas que les crash merdes en ville. Il y a, figurez-vous, des bipèdes aussi branchés que vous. Les autres, bof…

L’appli vous alertera en cas de crash imminent, si vous ne changez pas de trajectoire, avec un piéton ou une piétonne (j’espère qu’avec l’écriture genrée on maintiendra le paiement des écrivains au mot), un cycliste ou une cycliste, un automobiliste ou une automobiliste, un pétaradeu ou une pétaradeuse.

 

Et c’est ainsi qu’Allah continuera à grandir.

Une nouvelle entreprise arédienne : « Le french string »

Jean Cuounegre est un lecteur assidu du blog

http://saintyrieixlaperche.wordpress.com

et il n’a pas manqué le billet sur le dernier concours de la race limousine à Bourdelas.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/12/01/la-derniere-mode-chez-les-bovins-limousins-lors-du-concours-de-st-yrieix/

Pas besoin de dépenser des milles et des cents comme l’ont fait des élus de Normandie pour trouver le nom de leur « grande région », à savoir « Normandie » !

Ben couillon ! les impôts ça sert à quelque chose d’utile.

Notre Jean, il a immédiatement trouvé le nom de sa marque : « Le french string ». Il sait qu’il faut mettre de l’ingliche comme l’Edouard savait qu’il fallait mettre un peut de merde dans la politique. Allez vendre de « la ficelle française » ! Bien sûr, le Jean a décidé de ne pas fabriquer. « Ne rien faire, tout faire faire, ne pas laisser faire » telle est sa devise. C’est qu’il a suivi des études de Hautes Etudes Commerciales. Il ne va pas se mettre les syndicats à dos, les écolos à dos, les anti-esclavagistes à dos. Il a lu dans une revue, peut-être « Le Kapital », que les plus riches familles françaises sont celles qui font poser des étiquettes sur des produits fabriqués ailleurs (y c les étiquettes). Tout le monde a constaté qu’on trouve partout les mêmes « enseignes » commerciales. Il n’y a pas que les « noms de domaine » qui se vendent.

Bientôt vous verrez partout des enseignes « Le french string ». C’est ça la « french touch ».

Une inquiétude cependant : qu’un communicant de retour de la conférence de Barack Obama ce jour à Paris,

http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/01/barack-obama-a-paris-comment-les-napoleons-ont-reussi-obtenir-sa-premiere-conference-en-france_a_23293208/

ne conseille à notre Président de faire un « coup » (ah ! voici un terme entré dans le vocabulaire ingliche, mais c’est fini. Maintenant, on cause ingliche) de com’ en changeant les couleurs du drapeau français. Tout le monde sera d’accord. Ce logo France est quand même d’un autre âge. Est-ce que la SNCF n’a pas changé de logo ?

Résultat de recherche d'images pour "logo de la sncf"

A Limoges, les végans interdits de Frairie des Petits-Ventres, en veulent à Saint-Martial et au christianisme

A l’occasion de la Frairie des Petits-Ventres de Limoges,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Frairie_des_Petits_Ventres

« Lors de l’inauguration officielle de la frairie (à 19h00, alors que le marché est ouvert avant midi), la statue de Notre-Dame-de-Pitié dite aussi Notre-Dame-des-Petits-Ventres, est portée en procession ; c’est un rappel de la tradition des dames bouchères de la rue de la Boucherie, qui, au xixe siècle, fêtaient la Vierge sous ce nom, le 15 septembre : c’était en effet à cette date que la fabrication des produits de triperie recommençait, après une interruption durant les chaleurs de l’été ; parmi ces produits figuraient les petits ventres, estomacs d’agneaux farcis avec des pieds d’agneaux. »

nous avons appris que le préfet de la Haute-Vienne a interdit la présence d’un stand végan à la frairie pour des raisons de sécurité publique

http://www.lepopulaire.fr/limoges/loisirs/fetes-sorties/2017/10/18/le-prefet-de-la-haute-vienne-interdit-la-presence-d-un-stand-vegan-a-la-frairie-des-petits-ventres_12595871.html

 » le thème de la manifestation peut être « perçu comme une provocation s’inscrivant en opposition à l’objet même de la Frairie des petits ventres » et que l’affluence attendue ce jour là dans le quartier « ne permet pas d’assurer la sécurité des manifestants de l’association L.214 ».  »

Le Platusseur , bien informé, a appris que des défenseurs du véganisme intégristes (encore un terme anglais. Il serait temps que la « frairie des petits-ventres change de nom ! à l’époque du « Family Village » ça fait trop nul !)

https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9ganisme

ont décidé de perturber les prochaines messes du diocèse de Limoges et ont demandé que le blason de Limoges soit modifié. Ils demandent que disparaisse l’image de Saint-Martial.

Blason de Limoges

Pourquoi ?

Parce qu’ils ne supportent pas le « «Prenezet mangezen tous: ceci est mon corps  »

 » Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.  »

Saint Martial est celui qui a diffusé ces paroles en Limousin.

Quant à la statue  de sainte Anne, la Vierge Marie et l’Enfant Jésus portant à la bouche un rognon., les Végans ne la supportent pas.  Une supplique a été adressée au Ministre de l’Intérieur pour qu’il détache une dizaine de CRS pour sa protection.  D’après les informations du Platusseur, Stéphane Bern, nommé « Monsieur Patrimoine » par Emmanuel Macron est attendu à Limoges

Les bouchères avaient pour habitude d’offrir un rognon aux enfants de leurs clientes. Une tradition gourmande dont témoignent encore la statue de la Vierge et l’enfant au rognon, visible dans la chapelle.

 

Un peu d’histoire locale (via le Populaire) :

 

« La rue de la Boucherie, ancienne rue Torte, a connu, depuis le XIII e siècle et jusqu’à la seconde moitié du XX e, l’activité de six familles traditionnelles de bouchers : les Cibot, Juge, Malinvaud, Parot, Plainemaison et Pouret. Ils possèdent toute la rue et même la chapelle. En effet, le bâtiment aujourd’hui protégé au titre des Monuments historiques, a été édifié entre 1471 et 1475.
Jusqu’à la Révolution, ce lieu de culte dépend de la paroisse suburbaine de Saint-Cessateur depuis disparue. C’est alors une simple succursale, ouverte aussi bien aux bouchers voisins qu’aux paroissiens de Saint-Cessateur. Vendue comme bien national le 11 germinal an III, la chapelle est acquise par deux bouchers qui agissent secrètement au nom de tous. C’est donc aujourd’hui une chapelle privée ouverte au culte. »

 

Réfutation/Validation de la « théorie de la vie sexuelle conjugale » du Dr Chen Liu dans le PSY

C’est mercredi et comme tous les grands journaux, Le Platusseur consacre des pages à la rubrique scientifique. Le jeudi, c’est le jour du pâté aux pommes de terre, le mercredi celui de la science.

Karl Popper a mis l’accent sur la réfutabilité comme critère de démarcation entre science et pseudo-science. Une théorie scientifique est réfutable.

La théorie de l’utilité marginale et de sa décroissance est bien connue…on boit jusqu’à plus soif.

Une équipe de recherche du département sexologie du CHJB (Centre Hospitalier Jacques Boutard) – le Platusseur consacrera mercredi prochain sa rubrique scientifique « La science en marche » à ce département unique en France dans un CH – s’est attaqué à la théorie du Dr Chien Liu du département d’anthropologie du Wagner College (Staten Island, New-York), publiée en mai 2000 au Journal of Marriage and Family (vol.62, n°2, p. 363-374). Pour un exposé particulièrement didactique nous renvoyons les lecteurs du Platusseur au livre d’Edouard Launet « Sexe machin », Science ouverte, Seuil.

La théorie du Dr Chien Liu s’appuie sur celle de l’utilité marginale (1).

« Les équations posées par le Dr Liu l’ont amené à deux hypothèses H1 et H2.

H1 :  » A un certain point du mariage, l’utilité marginal du sexe conjugal et le retour marginal sur l’efficacité du capital humain ont tant diminué que le bénéfice espéré d’une relation extra-conjugale devient plus important que son coût estimé (mensonges, risques sur la vie familiale, etc.), ce qui implique que l’homme a une motivation croissante pour engager une relation extra-conjugale ».

Le Dr Liu a fait une analyse de données sur des milliers de couple. Ce point critique se situerait 17,6 ans après le mariage.

H2 : Plus longtemps une femme est mariée, plus elle accumule du capital humain lié à la relation conjugale et plus elle voit s’élever le coût d’une relation extra-conjugale ; en conséquence moins est élevé la probabilité qu’elle s’y engage. »

Pour la femme, le point critique n’arriverait jamais. »

C’est donc à ces deux lois que nos chercheurs du CHJB se sont attaqué. Si la théorie de Liu est bien scientifique – pas comme la psychanalyse – elle est réfutable.

Ils ont interrogé des centaines de couples légaux (c’est scientifique, la France dispose d’un Etat Civil depuis 1539 grâce à François 1er -rien à voir avec le pape actuel (2), même si l’Etat civil était tenu par le clergé – avec l’ordonnance de Villers-Cotterêt) (4) que se sont formés dans le PSY (Pays de Saint-Yrieix).

Or qu’est-il apparu ? Ils ont tous nié avoir ou avoir eu des relations extra-conjugales. L’éthique a interdit à nos chercheurs d’utiliser des techniques comme la RED, la Réponse Electro-Dermale et un outil comme le Micropléthysmographe. Encore moins de parcourir le public de la foire (rappel : le deuxième et le quatrième du mois) à deux pas du CHJB et d’écouter les chalands platusser sur la vie de leurs voisins dans le  PSY.

Les travaux de nos chercheurs arédiens auront eu une conséquence inattendue. Le film que devait tourner Catherine Millet « In bed with Doctor Chien » ne se fera pas. Il devait être tourné en Limousin (lequel comme bien d’autres régions met la main …à la pâte http://cinemaenlimousin.fr/)

Karl Popper triomphe. Et le CHJB mérite bien d’avoir pour nom celui de l’ancien député maire de Saint-Yrieix, lequel fit partie de la commission consultative du cinéma et de la commission de contrôle sur l’union générale cinématographique de l’Assemblée Nationale. (3)

 

(1) Le cousin Firmin Oules du « plus vieil organiste du monde » (celui de Saint-Yrieix , Joseph Oules), a succédé à Walras à Lausanne. Pourquoi parler de Walras ? Walras est l’auteur le plus connu sur la théorie de l’utilité marginale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Firmin_Oul%C3%A8s

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/04/09/le-plus-vieil-organiste-du-monde-joseph-oules-organiste-de-st-yrieix/

(2) remarque à destination de nos bacheliers 3.0 du troisième millénaire

(3) Une anecdote que l’on peut lire sur le site de l’Assemblée Nationale :

« Aux critiques exposées par Jacques Boutard, André Malraux répond : « Tout ceci manque absolument de sérieux et j’ai eu le sentiment d’entendre l’admirable tirade de Ruy Blas que j’aurai plaisir à écouter dans quelques jours, comme vous-même, à la Comédie Française ». Jacques Boutard réplique : « Vous avez bien voulu me comparer à Ruy Blas. J’aurais préféré, je vous l’avoue, que ce fût à Cyrano, car à la fin de l’envoi, je vous aurais touché ».

(4) celle qui a signé la mort de l’occitan écrit !

« Dans l’article 111, le texte de l’ordonnance stipule que dorénavant tous les documents devront être rédigés « en langage maternel françois et non autrement ». La promulgation de ce texte, au XVIe siècle, représente symboliquement la fin des usages écrits officiels de l’occitan, même si concrètement le français a commencé à remplacer l’occitan officiel dès le courant du XVe siècle et même si sporadiquement l’occitan peut encore être utilisé dans la vie publique. »

https://www.univ-montp3.fr/uoh/occitan/une_langue/co/module_L_occitan_une%20langue_25.html