A l’occasion de la « St-Yrieix Digital Week » va être dévoilée l’invention d’une starteup arédienne

Mais Le Platusseur vous informe toujours à l’avance. C’est le roi du scoupe et de la sous-coupe … en porcelaine de St-Yrieix.

La starteup arédienne a inventé le miroir électronique qui vous fait comme vous voudriez être.

Une télé-commande permet de changer la courbe du miroir. Ainsi vous pouvez vous voir plus gros, plus mince, plus grand, plus petit, le tout à la fois. Et même plus intelligent. La bosse des maths est en bonus.

Toutes les grandes enseignes de vêtement mondiales ont réservé des milliers de miroirs. Avec des télé-commandes minuscules. Il ne faut quand même pas décevoir les client(e)s et plomber la croissance.

Une usine va être construite à côté de celle des Madeleines Bijoux. Une usine futuriste. Dessinée par Philippe Starck. Celui qui a dessinée la forge de Laguiole. Laguiole ! vous connaissez certainement sa station de ski sympathique.

Le bonheur mondial est assuré. Chantez bien haut les louanges de notre starteup arédienne. Il est d’ailleurs prévu un char starckerisé pour la procession des ostensions, à la gloire de notre starteup.

Attendez-vous en apprendre de bien bonnes à la suite de cette invention. A suivre sur Le Platusseur.

Publicités

A Limoges, les végans interdits de Frairie des Petits-Ventres, en veulent à Saint-Martial et au christianisme

A l’occasion de la Frairie des Petits-Ventres de Limoges,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Frairie_des_Petits_Ventres

« Lors de l’inauguration officielle de la frairie (à 19h00, alors que le marché est ouvert avant midi), la statue de Notre-Dame-de-Pitié dite aussi Notre-Dame-des-Petits-Ventres, est portée en procession ; c’est un rappel de la tradition des dames bouchères de la rue de la Boucherie, qui, au xixe siècle, fêtaient la Vierge sous ce nom, le 15 septembre : c’était en effet à cette date que la fabrication des produits de triperie recommençait, après une interruption durant les chaleurs de l’été ; parmi ces produits figuraient les petits ventres, estomacs d’agneaux farcis avec des pieds d’agneaux. »

nous avons appris que le préfet de la Haute-Vienne a interdit la présence d’un stand végan à la frairie pour des raisons de sécurité publique

http://www.lepopulaire.fr/limoges/loisirs/fetes-sorties/2017/10/18/le-prefet-de-la-haute-vienne-interdit-la-presence-d-un-stand-vegan-a-la-frairie-des-petits-ventres_12595871.html

 » le thème de la manifestation peut être « perçu comme une provocation s’inscrivant en opposition à l’objet même de la Frairie des petits ventres » et que l’affluence attendue ce jour là dans le quartier « ne permet pas d’assurer la sécurité des manifestants de l’association L.214 ».  »

Le Platusseur , bien informé, a appris que des défenseurs du véganisme intégristes (encore un terme anglais. Il serait temps que la « frairie des petits-ventres change de nom ! à l’époque du « Family Village » ça fait trop nul !)

https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9ganisme

ont décidé de perturber les prochaines messes du diocèse de Limoges et ont demandé que le blason de Limoges soit modifié. Ils demandent que disparaisse l’image de Saint-Martial.

Blason de Limoges

Pourquoi ?

Parce qu’ils ne supportent pas le « «Prenezet mangezen tous: ceci est mon corps  »

 » Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.  »

Saint Martial est celui qui a diffusé ces paroles en Limousin.

Quant à la statue  de sainte Anne, la Vierge Marie et l’Enfant Jésus portant à la bouche un rognon., les Végans ne la supportent pas.  Une supplique a été adressée au Ministre de l’Intérieur pour qu’il détache une dizaine de CRS pour sa protection.  D’après les informations du Platusseur, Stéphane Bern, nommé « Monsieur Patrimoine » par Emmanuel Macron est attendu à Limoges

Les bouchères avaient pour habitude d’offrir un rognon aux enfants de leurs clientes. Une tradition gourmande dont témoignent encore la statue de la Vierge et l’enfant au rognon, visible dans la chapelle.

 

Un peu d’histoire locale (via le Populaire) :

 

« La rue de la Boucherie, ancienne rue Torte, a connu, depuis le XIII e siècle et jusqu’à la seconde moitié du XX e, l’activité de six familles traditionnelles de bouchers : les Cibot, Juge, Malinvaud, Parot, Plainemaison et Pouret. Ils possèdent toute la rue et même la chapelle. En effet, le bâtiment aujourd’hui protégé au titre des Monuments historiques, a été édifié entre 1471 et 1475.
Jusqu’à la Révolution, ce lieu de culte dépend de la paroisse suburbaine de Saint-Cessateur depuis disparue. C’est alors une simple succursale, ouverte aussi bien aux bouchers voisins qu’aux paroissiens de Saint-Cessateur. Vendue comme bien national le 11 germinal an III, la chapelle est acquise par deux bouchers qui agissent secrètement au nom de tous. C’est donc aujourd’hui une chapelle privée ouverte au culte. »

 

Réfutation/Validation de la « théorie de la vie sexuelle conjugale » du Dr Chen Liu dans le PSY

C’est mercredi et comme tous les grands journaux, Le Platusseur consacre des pages à la rubrique scientifique. Le jeudi, c’est le jour du pâté aux pommes de terre, le mercredi celui de la science.

Karl Popper a mis l’accent sur la réfutabilité comme critère de démarcation entre science et pseudo-science. Une théorie scientifique est réfutable.

La théorie de l’utilité marginale et de sa décroissance est bien connue…on boit jusqu’à plus soif.

Une équipe de recherche du département sexologie du CHJB (Centre Hospitalier Jacques Boutard) – le Platusseur consacrera mercredi prochain sa rubrique scientifique « La science en marche » à ce département unique en France dans un CH – s’est attaqué à la théorie du Dr Chien Liu du département d’anthropologie du Wagner College (Staten Island, New-York), publiée en mai 2000 au Journal of Marriage and Family (vol.62, n°2, p. 363-374). Pour un exposé particulièrement didactique nous renvoyons les lecteurs du Platusseur au livre d’Edouard Launet « Sexe machin », Science ouverte, Seuil.

La théorie du Dr Chien Liu s’appuie sur celle de l’utilité marginale (1).

« Les équations posées par le Dr Liu l’ont amené à deux hypothèses H1 et H2.

H1 :  » A un certain point du mariage, l’utilité marginal du sexe conjugal et le retour marginal sur l’efficacité du capital humain ont tant diminué que le bénéfice espéré d’une relation extra-conjugale devient plus important que son coût estimé (mensonges, risques sur la vie familiale, etc.), ce qui implique que l’homme a une motivation croissante pour engager une relation extra-conjugale ».

Le Dr Liu a fait une analyse de données sur des milliers de couple. Ce point critique se situerait 17,6 ans après le mariage.

H2 : Plus longtemps une femme est mariée, plus elle accumule du capital humain lié à la relation conjugale et plus elle voit s’élever le coût d’une relation extra-conjugale ; en conséquence moins est élevé la probabilité qu’elle s’y engage. »

Pour la femme, le point critique n’arriverait jamais. »

C’est donc à ces deux lois que nos chercheurs du CHJB se sont attaqué. Si la théorie de Liu est bien scientifique – pas comme la psychanalyse – elle est réfutable.

Ils ont interrogé des centaines de couples légaux (c’est scientifique, la France dispose d’un Etat Civil depuis 1539 grâce à François 1er -rien à voir avec le pape actuel (2), même si l’Etat civil était tenu par le clergé – avec l’ordonnance de Villers-Cotterêt) (4) que se sont formés dans le PSY (Pays de Saint-Yrieix).

Or qu’est-il apparu ? Ils ont tous nié avoir ou avoir eu des relations extra-conjugales. L’éthique a interdit à nos chercheurs d’utiliser des techniques comme la RED, la Réponse Electro-Dermale et un outil comme le Micropléthysmographe. Encore moins de parcourir le public de la foire (rappel : le deuxième et le quatrième du mois) à deux pas du CHJB et d’écouter les chalands platusser sur la vie de leurs voisins dans le  PSY.

Les travaux de nos chercheurs arédiens auront eu une conséquence inattendue. Le film que devait tourner Catherine Millet « In bed with Doctor Chien » ne se fera pas. Il devait être tourné en Limousin (lequel comme bien d’autres régions met la main …à la pâte http://cinemaenlimousin.fr/)

Karl Popper triomphe. Et le CHJB mérite bien d’avoir pour nom celui de l’ancien député maire de Saint-Yrieix, lequel fit partie de la commission consultative du cinéma et de la commission de contrôle sur l’union générale cinématographique de l’Assemblée Nationale. (3)

 

(1) Le cousin Firmin Oules du « plus vieil organiste du monde » (celui de Saint-Yrieix , Joseph Oules), a succédé à Walras à Lausanne. Pourquoi parler de Walras ? Walras est l’auteur le plus connu sur la théorie de l’utilité marginale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Firmin_Oul%C3%A8s

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/04/09/le-plus-vieil-organiste-du-monde-joseph-oules-organiste-de-st-yrieix/

(2) remarque à destination de nos bacheliers 3.0 du troisième millénaire

(3) Une anecdote que l’on peut lire sur le site de l’Assemblée Nationale :

« Aux critiques exposées par Jacques Boutard, André Malraux répond : « Tout ceci manque absolument de sérieux et j’ai eu le sentiment d’entendre l’admirable tirade de Ruy Blas que j’aurai plaisir à écouter dans quelques jours, comme vous-même, à la Comédie Française ». Jacques Boutard réplique : « Vous avez bien voulu me comparer à Ruy Blas. J’aurais préféré, je vous l’avoue, que ce fût à Cyrano, car à la fin de l’envoi, je vous aurais touché ».

(4) celle qui a signé la mort de l’occitan écrit !

« Dans l’article 111, le texte de l’ordonnance stipule que dorénavant tous les documents devront être rédigés « en langage maternel françois et non autrement ». La promulgation de ce texte, au XVIe siècle, représente symboliquement la fin des usages écrits officiels de l’occitan, même si concrètement le français a commencé à remplacer l’occitan officiel dès le courant du XVe siècle et même si sporadiquement l’occitan peut encore être utilisé dans la vie publique. »

https://www.univ-montp3.fr/uoh/occitan/une_langue/co/module_L_occitan_une%20langue_25.html

 

Sur les ruptures du pénis en Limousin

Un enseignant chercheur du département Génie Mécanique de l’IUT de Limoges vient de faire une publication qui fait beaucoup écrire sur les réseaux sociaux. Cette publication est parue dans le très sérieux Journal of the National Mechanical & Medical Association.

Notre chercheur commence par signaler que l’on note une très sensible augmentation du nombre de cas de fractures du pénis chez l’homme. Ne souriez pas ! ce n’est pas un un pléonasme. Il n’y a pas que l’homme qui est doté d’un pénis.

La fracture du pénis est une rupture de l’albuginée et des corps caverneux du pénis. Le diagnostic est clinique, un craquement, un gros crac! est audible par le patient et s’accompagne d’une douleur et d’une détumescence rapide de la verge, avec constitution progressive d’un hématome.

Le premier cas a été décrit en 1787. Henri IV a toujours déclaré penser avoir un os à cet endroit-là. Mais l’homme est le seul mammifère qui n’en possède pas !

Des chercheurs chinois nous apprend Edouard Launet dans son remarquable ouvrage « Sexe Machin, Quand la science explore la sexualité, Science découverte, Seuil, ont mis en évidence que le facteur culturel est en cause. Des urologues saoudiens ont établi qu’au Moyen-Orient, la masturbation est la première cause de rupture de la verge, alors que dans le monde occidental c’est le coït. Un hôpital du Kurdistan iranien a vu défiler 172 cas en dix ans, ce qui est nettement supérieur à la moyenne.

Mais qu’en est-il en pays d’oc et plus particulièrement en Limousin ? C’est la question que s’est posé notre chercheur. Faire des recherches sur la résistance des matériaux demande du matériel onéreux. Le Limousin ne dispose pas d’industrie aéronautique qui peut financer de telles recherches. Et comme, même en Limousin, s’applique le « publish or perish », notre chercheur a pensé à un objet que possède tout un chacun pourvu qu’il soit de sexe masculin. Un objet dont les propriétés polymorphes sont remarquables et bien connues.

Eh bien figurez-vous que notre chercheur n’a recensé aucun, oui aucun, cas de fracture du pénis en Limousin. Pourtant il a consulté tous les établissements de santé du Limousin. Et ce qui est particulièrement intéressant dans son papier c’est qu’il fait un tour exhaustif des raisons qui peuvent expliquer ce résultat.

  • est-ce que la pratique religieuse explique que les Limousins, honteux, ne vont pas consulter les médecins quand une telle mésaventure leur arrive ? Mais le Limousin est plutôt connu comme « une terre de mission » !
  • est-ce que l’habitat dispersé, l’absence de réseau dense de transports en commun …?
  • est-ce que le SAMU Limousin non habitué raccroche au nez du patient après un « arrêtez de vous foutre de notre gueule ! »
  • la liste des questions continue ainsi sur plusieurs pages, ce qui fait de cet article un modèle méthodologique pour tout chercheur

et enfin, la question, celle que tout le monde attendait. Les Limousins auraient-ils un pénis particulièrement solide comme celui des bovins limousins. Car c’est bien connu, « la » Limousine est une race qui représente une exception génétique au vrai sens du terme. Rustique, solide. Les cas de fracture du pénis chez le bovin de race limousine est très rare. Et en ce domaine, les statistiques sont beaucoup plus fiables que pour l’homme. Le taureau limousin est bien connu pour ne rien cacher de sa vie intime. Pourquoi n’en serait-il pas de même de l’homme limousin ?

Les aspects culturels n’ont pas échappé à notre chercheur. Il fait remarquer que le boudin aux châtaignes de Saint-Yrieix se tient beaucoup mieux à la cuisson que les autres boudins. Cela viendrait du fait qu’il n’est pas fait que de sang. Il contient de la viande et des châtaignes cuites dans une bonne soupe de légumes. Et la soupe, on en mange à chaque repas en Limousin. « C’est l’heure de la soupe » se traduit par « C’est l’heure du repas ».

Notre chercheur tente de modéliser la mécanique de la verge. Il lui reste à trouver les paramètres. Il veut faire mentir L.F. Céline qui a écrit dans Le Voyage au bout de la nuit :

« Entre le pénis et les mathématiques, il n’existe rien ! C’est le vide !  » L.F.Céline (Voyage au bout de la nuit)

 

 

 

Le Limousin va avoir ses Pommes-Pommes Girls sur ses stades

Une longue discussion lors du dernier bureau de l’Association des Sports Collectifs Limousins, fallait-il utiliser ou non le terme « Girls » ? Un des présents a tenté de suggérer un terme occitan limousin. Les autres ont crié au scandale : on est en France ici !

En tout cas tous étaient d’accord. Il faut que ces demoiselles ne cachent pas leur anatomie pommesque si on veut que l’argent des producteurs de pommes alimentent les caisses des associations sportives. Un règlement de la « pomme-pomme attitude » sera signé par toutes les filles.

Quelqu’un a fait remarquer que « pom-pom girl » ne sera pas compris par nos amis Britishs qui vivent en Limousin. Car comme les habitants des Youesses, ils disent « cheerleaders ».  On a bien ri de son inculture. Et pourquoi pas faire ringard et parler de « majorettes » ! Un des présents qui revenait d’un stage au Québec a parlé de « meneuse de claque ». On lui a répliqué « Bordel, tu la fermes ! »
De notre directeur des sports au Platusseur

Sauvons la planète, réhabilitons le pot de chambre

L’hiver approche. On s’en est aperçu ce matin. Et avec lui, la consommation d’énergie va augmenter. On ne pourra guère compter sur le solaire. Quant au vent, il est capricieux. Et nos retenues d’eau sont en train petit à petit de se transformer en grandes plaines alluviales.

Alors une équipe de recherche de l’Université de Limoges, après une étude de milliers de publications scientifiques, a constaté le nombre très important de personnes se levant la nuit pour aller aux cabinets. Et avec le vieillissement de la population ce nombre augmente plus vite que celui de la natalité.

Or alors qu’il est recommandé d’avoir une température pas trop élevée dans la chambre à coucher afin d’avoir un sommeil réparateur, les gens conservent une température bien plus élevée afin de ne pas avoir froid en allant aux cabinets pendant la nuit.

Dans un article publié ce mois-ci dans la revue Annals of the New England Academy of Sciences nos chercheurs limousins en concluent qu’il faut réhabiliter le pot de chambre.

Et, un clin d’œil aux Limousins, ils posent la question « pourquoi pas en porcelaine ? » car la porcelaine est particulièrement hygiénique, pas comme le plastique ou la faïence. Ils font remarquer qu’un effet de bord non négligeable sera celui de la relance de la fabrication de tables de nuit avec leur compartiment à pot de chambre.

Le Platusseur tiendra les lecteurs au courant des suites de cet article qui, nous a-t-on dit, est sur le bureau du Président du Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine.

Saint-Yrieix/Nantes en automobile, un périlleux défi

Le 10 juin 1907, cinq équipages se lancent dans la folle aventure consistant à relier Pékin à Paris.

1ySPr80t

Une équipe de chevronnés automobilistes arédiens a décidé de se lancer demain 10 juin dans l’aventure : relier St-Yrieix à Nantes par la route 147.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Route_nationale_147

Saviez-vous que c’est une route de type toboggan ?

Le plus gros problème a été de trouver un assureur acceptant de prendre le risque sur cette nationale 147.

Et les pilotes ne seront pas casqués ! imaginez qu’on veut obliger les cyclistes à être casqués. Or combien de morts par traumatisme crânien en automobile ?

Ils devront respecter le code de la route. Ils ont dû en faire une longue révision avec exercices pratiques.

Le Platusseur sera là pour photographier les déchirants adieux des pilotes avec leur famille.

Il se dit que le président Macron viendrait les encourager. Il visite beaucoup le Limousin avant les législatives.

Le Platusseur lui a bien fait répéter « saintirié » car le clip de campagne qui passe à la télé pour son parti la fout mal. Répéter « saintiriex » ça ne se fait pas quand on fait dans la ruralité !

______________________________________________________________________________

Un lecteur réagit :

« Je tremble d’avance pour les chauffeurs assez fous pour se lancer dans cette aventure. Peut être une interdiction va être prise, l’état d’urgence est en vigueur, nom de nom !

Si tu as le moindre pouvoir sur les organisateurs tu pourrais les inciter à fournir les équipages en boudins barrissés(1), ça guérit presque tout ; sauf les écrouelles réservées à Macron.

Je vais prier. »

(1) comprendront ceux qui connaissent un des charcutiers spécialiste de père en petit-fils du boudin aux châtaignes.

Les éboueurs sont désormais nommés « opérateurs écologiques »

La ville de St-Yrieix se devait d’appliquer la Cop 21. Le retour des goujons dans la Loue au Pont Las Bordas ce n’est pas pour demain. Alors il a fallu prendre une mesure pleine de sens et de bon sens. Dorénavant, les éboueurs seront appelés dans le PSY « Opérateurs écologiques ».

Certains ont critiqué. Ils considèrent que ça n’est pas assez hype. Que c’est has been. Il faudrait un terme ingliche. D’aucuns ont proposé Ecolo helpers. Mais ça n’a pas plu à des Macroniens.

Au conseil municipal on n’avait pas encore d’agrégé en Occitan. On n’a pu lui demander son avis.

Saint-Yrieix, la maison des Aidants va s’appeler la « House of Helpers », l’effet Macron !

Partout en France, les municipalités causent ingliche pour toutes leurs manifestations. C’est le modèle Youqué et Youesse qui s’impose pour le bonheur de tous. Les Britishs et les Ricains qui se sont établis en Limousin et Périgord sont bouche-bée.

C’est que si on ne met pas de l’anglais sur les affiches (pardon les posters !) et les tracts (pardon, les flyers !) on est moyenâgeux.

Le Platusseur peut vous annoncer aussi que les panneaux « Route Richard Cœur de Lion » vont être changés en panneaux « Road Richard Lionheart »

https://en.wikipedia.org/wiki/Richard_I_of_England

Moyenâgeux ! Le Richard, peut-on se l’imaginer, « Richard spoke both French and Occitan » ! « c’est nul » dirait-on dans les cours de récréation de nos scoules 3.0

François Hollande va reprendre l’émission « J’irai dormir chez vous »

Jean-Pierre Jouyet annonce dans Paris-Match que François Hollande n’a pas où aller coucher quand il va quitter l’Elysée. Quoi ? notre François serait-il aussi imprévoyant ? Et il fut notre président ! Certainement une médisance ou un truc pour lui trouver comme à Jacques Chirac, quelqu’un pour lui offrir un bel appartement à Paris.

Mais Le Platusseur peut vous dire que François Hollande a été choisi pour relancer l’émission « J’irai dormir chez vous »

https://fr.wikipedia.org/wiki/J%27irai_dormir_chez_vous

Antoine de Maximy

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_de_Maximy

 en a assez de se faire éconduire quand il cherche quelqu’un pour l’accueillir pour la nuit. F. Hollande, lui, est maintenant parfaitement qualifié au bout de 5 ans de stage. Et il sait rouler en scooter. En toute sécurité.

Polémique dans le Nontronnais suite à l’annulation de la venue de Macron

La polémique gonfle dans le Nontronnais. E.Macron était attendu pour une visite de la dernière fabrique de pantoufle de Nontron à Javerlhac. Un coup de jeune, tout le monde en aurait parlé. La presse aurait occupé les hôtels, les restaurants et les cafés. Et les autres candidats n’auraient pu qu’en faire autant.

http://www.ma-dordogne-cachee.fr/article-une-histoire-de-pantoufle-102229821.html

Mais, les conseillers en com de Macron lui ont fait remarquer que la charentaise ça n’allait pas bien avec son mouvement en marche. Et l’image de marque, on y fait attention chez les macronistes. Du coup, la venue est annulée.

Certains disent que la raison n’est pas là. Que c’est parce que Macron ne sait pas où est Nontron. Quant au couteau de Nontron, il n’est pas sur les tables qu’il fréquente.

Alors le Nontronnais a actionné ses lobbies. Oui, le Nontronnais a des lobbies. Même un cabinet gris, à plusieurs nuances. Le Platusseur peut vous révéler l’argumentaire de ces lobbies : Donald Trump et Méliana Trump vont venir visiter St-Junien et St-Yrieix. Alors pour un candidat à la présidence française ne pas venir à Nontron, c’est une faute de com impardonnable. Eh, oui, l’effet Trump !

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/04/01/donald-et-melania-trump-vont-visiter-lentreprise-agnelle-a-st-junien-et-le-musee-de-la-porcelaine-de-st-yrieix/