A l’occasion de la « St-Yrieix Digital Week » va être dévoilée l’invention d’une starteup arédienne

Mais Le Platusseur vous informe toujours à l’avance. C’est le roi du scoupe et de la sous-coupe … en porcelaine de St-Yrieix.

La starteup arédienne a inventé le miroir électronique qui vous fait comme vous voudriez être.

Une télé-commande permet de changer la courbe du miroir. Ainsi vous pouvez vous voir plus gros, plus mince, plus grand, plus petit, le tout à la fois. Et même plus intelligent. La bosse des maths est en bonus.

Toutes les grandes enseignes de vêtement mondiales ont réservé des milliers de miroirs. Avec des télé-commandes minuscules. Il ne faut quand même pas décevoir les client(e)s et plomber la croissance.

Une usine va être construite à côté de celle des Madeleines Bijoux. Une usine futuriste. Dessinée par Philippe Starck. Celui qui a dessinée la forge de Laguiole. Laguiole ! vous connaissez certainement sa station de ski sympathique.

Le bonheur mondial est assuré. Chantez bien haut les louanges de notre starteup arédienne. Il est d’ailleurs prévu un char starckerisé pour la procession des ostensions, à la gloire de notre starteup.

Attendez-vous en apprendre de bien bonnes à la suite de cette invention. A suivre sur Le Platusseur.

Publicités

Les poissons déversés par les AAPPMA seront dorénavant pourvus d’une puce lisible par les pêcheurs

C’est le Platusseur qui est le premier à vous informer de cette invention d’un pêcheur arédien.

 » Une AAPPMA ? C’est quoi ? Lorsque vous prenez votre carte de pêche, vous adhérez à l’AAPPMA (Association Agréée pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques) de votre choix.  »  La Gaule Arédienne est une AAPPMA ! ben didon !

Les AAPPMA du Limousin comme d’ailleurs, déversent des poissons dans les cours d’eau et dans les étangs. Ce qui est apprécié en Limousin est la truite.

Je ne vois jamais de pêcheur en rivière (Loue, Isle …) sauf l’été parfois un étranger qui a vite compris qu’il ferait aussi bien de tremper sa ligne dans sa baignoire.

Par contre, après chaque déversement, il y a du monde autour de l’étang. Puis au bout de quelques jours, les pêcheurs abandonnent…ils ne prennent plus rien…si parfois un gardon. Ils remballent leur matériel (un sacré équipement ! dire que je pêchais avec un gaule que m’avait monté mon père et que je n’en avais qu’une et un scion pour les gardèches), si important qu’il faut un véhicule approprié pour aller pêcher. Il y a encore quelques très vieux qui n’ont qu’une canne à pêche. Ils se font remarquer ! Je n’aimais pas la pêche en étang … sauf pour les soleils à l’étang Baudy.  C’est un poisson qui me faisait rêver à la Grande Barrière de Corail. J’ai fini par y aller. Merci aux conférences scientifiques au bout du monde. Absolument nécessaires pour l’avancée de la science à l’époque du Oueb et du courriel électronique !

Revenons à notre pêche du XXIe siècle en Périgord/Limousin.

A-t-on encore une chance d’attraper une truite ? est-ce que ça vaut le coup de se lever de bonne heure ?

Notre Arédien a trouvé LA solution.

Tous les poissons seront pourvus d’une puce RFID. Une base de données (du BIG DATA, in ingliche dans le texte) enregistrera les déversements et les prises. Et le pêcheur pourvu d’un smart-phone 3.0 à lithium élevé dans des terres à développement durable du côté de la Bolivie, pourra savoir s’il reste encore des truites dans son étang de proximité. Car de nos jours il faut de la proximité, c’est bon pour la planète. Tous les Parigots vous le diront, ils savent ce qui est bon pour la planète.

Vous imaginez les économies d’essence ! car quel gâchis de carburant que d’aller à la pêche de rien du tout !  Avec ces économies, on baissera le prix de la carte de pêche.

Vous avez dû remarquer les pancartes de #GiletsJaunes réclamant la gratuité de la carte de pêche.

Notre Arédien devrait être reçu sous peu incessamment par notre président de la République qui a péché dans sa jeunesse les truites dans les gaves pyrénéens.  Je vous donne un scoupe de porcelaine de Limoges !

Je pensais profiter de ma retraite pour remonter les cours d’eau après l’orage pour taquiner les truites, je suis taquin. Mais j’ai dû renoncer. Et je suis assis trop longtemps pour vous écrire ces billets. Je ne vais pas aller m’asseoir devant une armada de cannes à pêche ! ce serait ballot.

Mais peut-être que j’irai pêcher à Nantes. On a des truites dans le Cens. Oui il n’y a pas que la Loire, l’Erdre, la Sèvre Nantaise, la Chézine, etc. Il y a aussi le Cens. Et sur les bords, on peut voir des Limousines.

Le restaurant naturiste qui ferme à Paris va rouvrir à St-Yrieix avec une inauguration par Jacques Chirac

restaunaturiste

 » O’Naturel, c’est fini : le premier restaurant naturiste de Paris va fermer  »

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/01/07/01016-20190107ARTFIG00177-o-naturel-c-est-fini-le-premier-restaurant-naturiste-de-paris-va-fermer.php?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1546875441

Le Platusseur vous annonce qu’il va rouvrir… à St-Yrieix ! Il sera inauguré par Jacques Chirac qui, nous dit-on, est en pleine forme. Un restaurant bistronomique ! On ne se mouche pas du coude dans le PSY !

Il devrait faire un discours sur ses relations avec Margaret Thatcher. Et tenir des propos tout à fait adaptés à ce restaurant qui, nous en sommes sûrs, sera un lieu privilégiés par les Britanniques du PSY.

Il nous fera l’analyse sociologique, politique, littéraire, biologique, économique, gastronomique de sa répartie célèbre :

« Mais qu’est-ce qu’elle me veut de plus cette mégère ? Mes couilles sur un plateau ? » (ou « ménagère » selon d’autres sources) est une phrase prononcée par Jacques Chirac à propos de Margaret Thatcher.

Toute la presse nationale et internationale sera là pour savoir enfin s’il a prononcé « mégère » ou « ménagère ».  The Sun a déjà réservé toutes les chambres de l’Hôtel des platanes, place de la nation à St-Yrieix.

La police municipale va être renforcée par les anciens garde-champêtres car on s’attend à une manifestation des féministes.

Les garde-champêtres viendront avec leur pucelle.

Pucelle métallique avec l’inscription de la commune

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mais_qu%27est-ce_qu%27elle_me_veut_de_plus_cette_m%C3%A9g%C3%A8re_%3F_Mes_couilles_sur_un_plateau_%3F&_Mes_couilles_sur_un_plateau_%3F=

Le Platusseur vous offre un jeu à faire vous même

Description de cette image, également commentée ci-après

En attendant le réveillon, vous pourrez jouer au Go. Éteignez vos ordinateurs, tablettes, smart-phones.

Matériel :

  • un carré en panneau de contreplaqué ou en papier
  • un stylo bille noir
  • un sac de haricots blancs (180)
  • un sac de haricots noirs (181)

Fabrication :

tracez un quadrillage de 19 lignes horizontales par 19 lignes verticales, noté 19×19, qui déterminent 361 intersections.

https://www.jeudego.com/wp-content/uploads/2018/07/goban2000x1200.jpg

https://www.jeudego.com/regles-du-go/

Règle du jeu :

Il n’y a pas plus simple !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Go_(jeu)

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6e/Go_capturing.png/220px-Go_capturing.png

Et si vous venez à :

http://stage.jeudego.org/2019/

 » Le rendez-vous immanquable du joueur de Go ! Deux semaines de Go dans un cadre exceptionnel. Ne manquez pas ces deux semaines de pédagogie, de bonne humeur et de soleil ! Le stage de go fédéral annuel aura lieu du 6 au 20 juillet 2019 à Piriac sur Mer. Nous serons accueillis au camping Parc du Guibe  »

Faites-moi signe, on ira pêcher des huîtres

 

 

La « frotte » reconnue avant l’homéopathie comme médicament miracle

Tous les Limousins connaissent la frotte. On prend un morceau de pain, un morceau d’ail et on en frotte la croûte du pain. Ensuite on met des tranches de lard sur la croûte, une pincée de sel, et du fromage de chèvre sur la mie du pain.

Délicieux.

Et ça a des propriétés prouvées.

On ne fait pas des dilutions qui, suite au lois de la physique, font qu’il ne reste plus rien du produit dilué. D’ailleurs, l’efficacité de la frotte peut se mesurer à son effet sur le voisinage. Vous pouvez avaler une livre de granules homéopathiques, vous ne ferez fuir personne.

Le frotte éloigne les importuns porteurs de microbes et de bactéries. Et ainsi protège celui qui  déguste sa frotte.

On peut compléter la prescription avec une pomme. Une pomme chaque jour éloigne le médecin, mais à condition de bien viser. L’ail est plus sûr.

L’ail (Allium sativum) tout le monde connaît ses propriétés, ses vertus médicinales.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ail_cultiv%C3%A9

Le pain contrairement à ce qui vous a été raconté par ceux qui espérons-le ont été payés par l’industrie de la bouffe ne rend pas obèse.

Les anciens savent les quantités de pain qui étaient consommées dans les années 50/60. On achetait des « pains de quatre » i.e. de quatre livres, i.e. d’un kilogramme, pas de ridicules baguettes. Et on ne voyait pas d’obèses ou quelques rares personnes malades.

Enfin le fromage de chèvre était fait par les mémés dans les fermes du temps où on n’envoyait pas les anciens en EHPAD. Les chèvres étaient de vraies capricieuses. Elles allaient dans les haies déguster le chèvre-feuille.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A8vrefeuille

Nos grands-mère venaient vendre leurs fromages dans des paniers d’osier recouverts de torchons blancs place du marché, devant chez le photographe Later à St-Yrieix.

 » Buy less  » Buisiless as usual ?

buyLess

Ohé les vendeurs qui causent ingliche !  Ohé les écolos rigolos à la Ségo ! Ohé ceusses qui prennent leur bagnole pour faire 100 km, Ohé les nouveaux zobèses. Voici qu’arrive des Youesses la nouvelle tendance. Enfin de quoi sauver la planète. Le Platusseur avait tenté avec de l’occitan. Error ! En 2019 il faudra remplacer le français par l’anglais si on veut que nos jeunes ne demandent pas à changer de smart-phone,

portables

de godasses qui puent, etc tous les 6 mois. Si l’on veut que nos élus arrêtent de nous pondre des ronds-points artistiques.

«Giratoire», œuvre créée en 1988, à Villeurbanne (Rhône) au rond-point de l’Europe.

A Villeurbanne ils ont fait dans le gâteau de mariage Youesse. Gâteau l’artiste ! On attend ce qu’on va avoir à St-Yrieix au Pont-las-Bordas. Un rond-point est bienvenu car il faut se tordre le coup pour passer sans risque. Peut-être un immense goujon ou un cul-noir ? restons dans le local.

https://immobilier.lefigaro.fr/article/couteux-et-d-un-gout-douteux-voici-notre-selection-de-ronds-points_36fb7ac8-04ff-11e9-8c1f-c646e1e6011e/

 » Apparus à la Renaissance – en particulier dans les forêts, aménagées pour mieux mettre en scène la chasse à courre -, les ronds-points ont été magnifiés par les perspectives du siècle des Lumières, puis se sont multipliés au XIXe siècle. C’est alors qu’on a commencé à réfléchir aux flux de circulation, jusqu’à ce que l’architecte Eugène Hénard propose la solution optimale, en 1906: faire tourner les véhicules dans un seul sens dans un anneau.

Mais l’essor des ronds-points a été vite contrarié par le développement de la priorité à droite, obligeant les automobilistes à céder le passage à toutes les intersections. Les Britanniques ont résolu le problème en donnant, à partir de 1966, la priorité aux véhicules circulant sur l’anneau. Ce système du «rond-point à l’anglaise» a été officiellement adopté en France en 1983.  »

https://www.makeourplanetgreatagain.fr/

 » Make our planet great again ! « 

#buisiness #écologie #ingliche #anglais

 

Un nombre record de sociologues, politologues, etc s’est déplacé à St-Yrieix pour analyser la ruralité

Ils ne leur suffisait pas de passer sur les chaînes de télé, de radio, ils leur fallait instruire la ruralité. Y a pas plus à la mode que la ruralité de nos jours. Ils ont suivi avec la presse le déplacement du premier ministre à St-Yrieix et à Limoges.

Ils sont venus, ils sont tous là. Ils causent, ils expliquent, ils savent tout, ils avaient prévu, ils sont les meilleurs, ils causent toujours et encore. Les Gilets Jaunes ils avaient vu venir, ils savent qui ils sont tous et chacun d’eux. Ils sondent les cœurs, les patrimoine, les pensées, les désirs et les besoins.

Le Platusseur n’est pas arrivé à en placer une ! c’est qu’en plus ils sont impolis ces types ! ce sont dans leur grande majorité des types !

Ah si les présidents de la République les consultaient tous les matins, à midi et le soir, on n’en serait pas là.  Mais on va s’en lasser dans les chaumières.

Et le Platusseur sera toujours là !

 

Edouard Philippe, interviouve exclusive du Platusseur à l’occasion de sa venue à St-Yrieix

PhilippeMairie

Photo de France Bleu Limousin #FBLimousin

Le Platusseur :

Bienvenue au pays des culs-noirs.

E.P. :

C’est avec grand plaisir que je reviens en Haute-Vienne après ma visite à Châlus, le pays de Desproges.

Le Platusseur :

Vous avez rencontré le maire de St-Yrieix. Vous a-t-il parlé de la demande de restitution du chef-reliquaire de saint Yrieix ?

E.P. :

C’est moi qui lui en ai parlé le premier. Je suis tenu au courant de l’affaire mois par mois. Je sais que Daniel Boisserie s’en est entretenu avec Donald Trump par téléphone. Le Platusseur a d’ailleurs publié le verbatim de cette communication. Il est clair que la France restituant à l’Afrique ses trésors artistiques, la France réclame aussi le retour des siens d’Amérique.

Le Platusseur :

Qu’en est-il du retour des goujons dans la Loue au Pont-las-Bordas, au Moulin de la folie, aux Biards, etc ? Il paraît que les traitements de pommiers ont un rapport avec la disparition des goujons.

E.P. :

Nous avons constitué un groupe de recherche composé d’Arédiens ayant connus les goujons dans le Pays Arédien, de membres du Museum d’Histoire Naturelle et de membres de la Gaule Arédienne. Ce groupe doit nous faire un état de la situation des goujons et nous faire des propositions d’action.

Le Platusseur :

Les artisans charcutiers du Pays de Saint-Yrieix ont préparé un dossier de demande de classement du boudin aux châtaignes au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Est-ce que votre gouvernement appuiera cette demande.

E.P :

Bien évidemment ! voila une action qui ne coûtera qu’une signature !

Le Platusseur :

Est-ce que vous avez du cul-noir à votre table à Matignon ?

E.P :

Oui bien sûr, et il y en avait avant que j’arrive. On en a même en stock en conserve.

Le Platusseur :

Les Gilets Jaunes arédiens ont fait un voeu : que le gouvernement rétablisse un stockage de pétrole à St-Yrieix aux Fieux. Ainsi la ligne de chemin de fer Limoges-Brive par St-Yrieix pourra être maintenue, et la France pourra par ce stock national de pétrole compenser les hausses des cours internationaux du pétrole. Que leur avez-vous répondu ?

E.P :

Excellente idée. Pour satisfaire encore plus les Gilets Jaunes nous lancerons un referendum national. F. Hollande a déjà fait ça pour N.D. des Landes. Et si les Zadistes manifestent suite à un vote favorable à plus de 70% on n’hésitera pas à abandonner le projet.

Le Platusseur :

Certains proposent comme site St-Nicolas-Courbefy. Qu’en pensez-vous ?

E.P. :

Sur St-Nicolas-Courbefy nous sommes en discussion avec la République des Champions. Nos ambassadeurs se sont rencontrés la semaine dernière. Je ne peux en dire plus.

Le Platusseur :

Quel est la suite de votre programme ?

E.P. :

J’ai décidé de rester déjeuner à St-Yrieix. On m’a dit qu’il restait des pâtés de pomme de terre du jeudi et que les boudins aux châtaignes on en faisait tous les jours. Je ne pouvais quitter St-Yrieix sans en profiter. On doit aussi me préparer une belle andouille. Sur la route vers Limoges je vais m’arrêter à Solignac.

Le Platusseur :

Pourquoi donc Solignac ?

E.P. :

Pour lire le parchemin qu’on a récemment retrouvé de la main de Saint Eloi. Saint Eloi adresse au roi Dagobert ses conseils pour une gestion efficace et sérieuse des finances publiques. J’en ai bien besoin.

Le Platusseur :

Nous vous souhaitons bon appétit.

 

 

Les services de sécurité découvrent un pochon de boudins aux châtaignes à Limdor avant la venue du Premier ministre à St-Yrieix

Les journalistes du Platusseur accrédités auprès du Premier Ministre suivent les préparatifs de la visite de St-Yrieix.

Limdor

source : https://twitter.com/francklagier?lang=fr

Les palettes sont certifiées production locale. Il paraît même qu’elles viennent de la scierie Hivert de Bourdoux. Bourdoux, certes est en Dordogne, mais tout à côté de la frontière ! Ce que vous ne voyez pas sur la photo c’est le pochon de boudins aux châtaignes qu’une employée de Limdor avait mis au frais pour son déjeuner. Immédiatement repérés par le chien, les boudins ont subi une analyse poussée. Le Platusseur peut vous en donner le résultat : rien que du bon, du frais, du goûteux !

Il paraît que le premier ministre a demandé à ce qu’on revoit son programme. Au lieu d’aller déjeuner à Limoges, il demande à déjeuner à St-Yrieix. Il reste encore quelques pâtés aux pommes de terre du jeudi, et des boudins c’est tous les jours qu’on en produit.

Quant aux pommes, il a découvert la pomme de l’Estre. Et comme il a toujours son 108 Girodias dans la poche, il a de quoi les peler. Car il faut toujours peler les pommes du commerce.

 

 

Les enfants avalaient des dizaines de comprimés, les voisins appellent les pompiers

De jeunes enfants jouaient à la dînette, avalant des tas de tout petits comprimés. Les voisins inquiets ont appelé les pompiers.

Les parents ont été furax ! ces parents étaient des visiteurs « médicaux » d’un grand laboratoire de granules « homéopathiques ». Ils avaient donnés des boites de ces granules pour le jeu de leurs enfants.

Quand les pompiers sont arrivés accompagnés d’un médecin, ils leur ont crié : « mais ils peuvent en manger autant qu’ils veulent, aucun danger, il n’y a que de la farine et du sucre là-dedans « .

Écoutez un médecin homéopathe :

 » homéopathie? Dr Jean-Claude Karp: C’est un traitement préventif de toutes les infections de l’hiver, que ce soit la grippe saisonnière, les bronchites chroniques ou les rhinopharyngites. Il ne déclenche pas d’anticorps contre la grippe, en revanche, il améliore le système immunitaire: le médicament fait réagir l’organisme, stimule ses défenses. Le traitement n’a aucune contre-indication ni interaction avec d’autres médicaments. Le patient peut prendre un anti diabétique, un anti hypertenseur par exemple. Dans le cas du vaccin, il arrive que des personnes fassent des réactions. Leur système immunitaire réagit: dans les deux semaines qui suivent, elles se sentent plus faibles, développent des infections. Le traitement homéopathique est sans effets secondaires  » https://www.notretemps.com/sante/medecine-douce/grippe-saisonniere-homeopathie-alternative-possible,i72294

Les voisins auraient dû savoir ! ils n’auraient pas dérangé les pompiers !

Et bien figurez-vous que le pharmacien m’a proposé ce matin pour remplacer le vaccin anti-grippal un « vaccin homéo », Influenzinum. Ah le latin, y a pas à dire, depuis qu’on ne l’enseigne plus et que les curés ne font plus la messe en latin, c’est devenu vraiment populaire. Les Gilets Jaunes auraient dû réclamer le remboursement 100% des granules.

http://sante.lefigaro.fr/article/ce-que-contiennent-vraiment-les-medicaments-homeopathiques-contre-la-grippe/

Il y a pénurie de vaccin anti-grippal. Mais certains vous disent qu’il vaut mieux attendre une bonne grippe pour se vacciner naturellement.

Lisez sur le site atoute.

https://www.atoute.org/n/article327.html

Le CESE (Conseil Economique et Social et Environnemental) obtient le prix du maousse plaçou !

Le Platusseur est heureux de vous annoncer que le  CESE (Conseil Économique et Social et Environnemental) a obtenu le prix du maousse plaçou !

Notre confrère France-Inter avait préparé le terrain après bien d’autres.

 »

La chambre des dépités

Les 233 membres du Conseil économique social et environnemental (CESE) sont censés éclairer le gouvernement sur des sujets de société. Leur avis est purement consultatif. Peut être est-ce ce pour cela que chaque nouvelle promotion (tous les 5 ans) recèle son lot de politiques déchus, syndicalistes en fin de carrière, artistes en mal de succès. Ils viennent trouver là, sinon une retraite tranquille, au moins un strapontin doré en attendant des jours meilleurs. On les trouve surtout dans le contingent des 40 « PQ » (personnalités qualifiées), directement nommées par l’Elysée. Nicolas Sarkozy y avait nommé ses anciens conseillers Raymond Soubie et Pierre Charon, ou le maire de Meudon, Hervé Marseille, qui avait eu le bon goût de laisser sa place à l’établissement d’aménagement de la Défense à… Jean Sarkozy. François Hollande a moins abusé du système mais n’a pas résisté à y placer son ami Jean-Luc Bennhamias, qui n’avait plus de mandat, ou son copain de promo de l’ENA, Jean-Marie Cambaceres. Christian Estrosi y avait également trouvé refuge à une époque, de même que Luc Ferry lorsqu’il était sorti du gouvernement.

Les petites combines des vrais-faux présents

Le CESE a toujours été gangrené par l’absentéisme d’une partie de ses membres. Officiellement il n’est que de 30% en séance plénière et 35% en réunion de section (ce qui est déjà relativement élevé), mais en réalité plus important. Pour lutter contre le phénomène, en 2011, un système de retenue financière a été mis en place par le président de l’époque, Jean Paul Delevoye. Mais il prévoit que les conseillers peuvent se faire excuser par leur section pour échapper à la sanction. Et le système est plutôt souple… Certains ont ainsi pu cumuler jusqu’à 11 « mots d’excuse » sur un trimestre.

Et puis nous avons constaté que certains « présents » ne le sont pas vraiment : ils viennent signer le cahier d’émargement et disparaissent sans passer par l’hémicycle ! Jusqu’à trente conseillers peuvent effectuer ce genre de passage express et chargent un collègue de voter pour eux. Pour lutter contre cette pratique, le cahier a été, un temps installé dans l’hémicycle ce qui rendait la triche plus visible. Mais au bout d’un an, le cahier est mystérieusement revenu dans le hall d’entrée où il se trouve toujours les jours de plénières. Lors de la séance du 13 juillet dernier, nous avons compté 107 présents effectifs. Et pourtant, les rapports officiels recensent 122 votants ! Explication : 15 « tricheurs » ont demandé à un collègue de voter pour eux. Ce nombre peut monter jusqu’à une trentaine d’après certains témoignages.

Dans leur rapport de fin de mandature en 2015, certains conseillers constatent amers que « la confiance et la responsabilité ne peuvent être le socle du système ». Ils réclament un durcissement des sanctions. Mais rien n’a été fait.

  • Pour l’anecdote : le 11 juillet 2017, pour la venue d’Edouard Philippe, l’hémicycle du CESE est plein. Deux jours plus tard, pour la séance plénière ordinaire les rangs sont clairsemés.« 
  • Au palais d’Iéna, le salaire moyen des agents approche les 4000€/mois. Un niveau rarement vu dans la fonction publique, tout comme les 150 000€ annuels du secrétaire général. A ce prix-là, les agents ont en plus la possibilité de faire une heure de gym par jour sur leur temps de travail, et bénéficient d’un nombre de jours de congés qui fait que certains travaillent moins d’un jour sur deux en moyenne sur une année…

    Explication d’un ancien haut fonctionnaire de la maison : « le personnel a noué de fortes relations de solidarité avec les syndicats présents dans l’assemblée… Au cours du temps, ils ont obtenu des statuts et des déroulements de carrière sans équivalent… ». Quitte à parfois sortir des règles élémentaires de bonne gestion. Pendant longtemps, le CESE déclarait une dizaine de postes « fantômes » au ministère des Finances, que Bercy finançait. Cette enveloppe était ensuite répartie en primes entre les salariés ! Certains agents se voyaient attribuer des heures supplémentaires fictives. La gestion des achats se faisait sans appel d’offres…

 

Ah les corps intermédiaires !

Le CESE fait dans l’humour foutage-de-gueule et faux-cul en lançant une consultation

https://www.lecese.fr/content/mobilisation-des-gilets-jaunes-le-cese-lance-une-consultation